Institut Estagiel Index du Forum
Institut Estagiel
1875 - Une école élitiste qui renferme de bien sombres secrets...
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Une promenade dans le parc
 
Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Institut Estagiel Index du Forum >>> Les extérieurs du château >>> Les jardins de l'institut
Auteur Message
Aramis De Lillois
Elève


Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2006
Messages: 72
Année: Terminale
Age: 17
Extraction: Noblesse

MessagePosté le: Mer Sep 27, 2006 01:16 pm    Sujet du message: Une promenade dans le parc Répondre en citant

Aramis flânait dans le jardin. Elle était habillée d'une robe rouge à manche longue, d'une sorte de petite carpe blanche et d'un bonnet. (j'ai l'image dans la tête mais ne sais pas les nommer ^^"). L'air était froid. Aramis se sentit revigorée.

Elle admirait les rosiers et les arbres. Les fleurs étaient malheureusement en train de fanait, annonçant le début de l'automne. Aramis sentait que l'hiver allait être froid. Elle arrivât au centre du jardin ou une immense fontaine se tenait. Elle l'admirât et décida de s'asseoir pour profiter du décor et de l'atmosphère. Elle vit le château, immense golem de pierre, inquiétant. Elle frissonnât en pensant au directeur, à l'aura qu'il dégageait.

Il n'y avait personne dans le jardin. C'est bien dommage, elle aurait voulue discuter avec quelqu'un, faire des connaissances.

Elle sortit son petit carnet et un crayon à mine de plomb de son petit sac blanc qu'elle avait toujours avec elle et croquât quelque fleur. Elle se sentait bien, ne pensant à rien. Depuis qu'elle était loin de sa Belle mère, elle se sentait libérait, pas oppressait et pouvait se sentir elle-même.

Ce jardin l'inspirait. Elle se dit qu'elle viendrait peindre quand elle aurait le temps.
Elle était perdue dans ses pensée...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité







MessagePosté le: Mer Sep 27, 2006 01:16 pm    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gaetan Le Gallic
Elève


Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2006
Messages: 12
Année: Première
Age: 16 ans
Extraction: Bourgeoisie

MessagePosté le: Mer Sep 27, 2006 06:04 pm    Sujet du message: Une promenade dans le parc Répondre en citant

Non loin de là, il y avait pourtant une personne qui se trouvait aussi dans les jardins, mais le jeune homme, appuyé contre le tronc d'un arbre, était invisible aux yeux d'Aramis. Gaetan, car c'était lui, avait les yeux fixés sur le ciel depuis près d'une heure, et il ne semblait sentir ni la fraîcheur de l'air, ni le petit vent qui soufflait de temps à autres, ébouriffant ses cheveux blonds. Il était apparement perdu dans la contemplation du vide aérien, occupation qui l'absorbait en fait souvent malgré son caractère peu engageant au premier abord ...

Enfin, après de nouvelles longues minutes, ses yeux eurent de nouveau l'air de rencontrer la matérialité du monde et il s'abaissèrent sur la fontaine. Tandis que le jeune homme décroisait les bras pour se frotter la nuque, il sortit de sa cachette qui n'en était pas une et aperçut la jeune fille assise sur sa chaise métallique [je suppose que vu le froid elle n'aura pas choisi l'herbe mais je modifierai s'il le faut ^-^], tache rouge au mieux de la verdure environnante. Plus intéressant encore qu'une simple présence, car elle semblait être très absorbée par ... son dessin. Gaetan, qui avait toujours été très attiré par toutes les formes d'art bien qu'on ne lui ait jamais permis d'étudier que la musique, Gaetan donc se dirigea d'un pas élastique vers elle, tel le pâle papillon de nuit attiré par une flamme trop vive [n'importe quoi ces effets de style à la con ._.].

C'est quand il voulut se découvrir poliment devant elle alors qu'il n'était plus qu'à quelques mètres qu'il se rendit compte qu'il n'avait pas de chapeau. Ce n'était pas par insolence, ni par pauvreté, ni même par goût que le pauvre garçon avait commis cette grave incartade à la mode, c'était tout simplement par étourderie ._. . Il possédait en effet un très beau spécimen de chapeau haut de forme, entouré à sa base par un ruban rouge qui n'avait rien à envier à la robe de sa camarade mais qui par contre jurait un peu avec ses yeux bleus, et que son père l'obligeait à porter dès qu'il sortait en société, c'est à dire qu'il était censé l'avoir sur lui partout dans l'école pour ne le retirer que dans sa chambre, à table et en cours ._. . Autant dire mission impossible pour le jeune breton. Comment voulez-vous qu'il se rappelle 1) de le mettre en sortant le matin 2) de l'enlever quand il le fallait ?? [Fin de la disgression excuse-moi ^^' ]

Bref, la main qui se portait donc à sa tête ne trouva que quelques boucles de cheveux qu'il ne put que réébouriffait légèrement d'un air à la fois perplexe et gêné, comme s'il se demandait où avait disparu le couvre-chef. Se rappelant ensuite de la présence de la jeune noble, il lui fit un petit sourire et s'inclina légèrement :

"Bonjour mademoiselle ^-^. C'est un bel endroit pour trouver l'inspiration. Je suis Gaetan Le Gallic, enchanté !"
Revenir en haut
Aramis De Lillois
Elève


Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2006
Messages: 72
Année: Terminale
Age: 17
Extraction: Noblesse

MessagePosté le: Mer Sep 27, 2006 07:32 pm    Sujet du message: Une promenade dans le parc Répondre en citant

Perdue dans ses pensées et ses dessins, elle ne s'aperçut pas du jeune garçon qui s'approchait d'elle. Elle sursauta quand il se présenta. C'était un jeune homme au physique agréable, même s'il était aussi fin qu'un haricot vers. Elle tomba sous le charme de ses beaux yeux bleus.
Elle se sentait confuse et idiote d'avoir été surprise ainsi. Quand elle dessinait, elle était plongé dans son monde, n'entendant plus rien. Cela lui avait valu des coups et des remontrances de la part de sa belle-mère et elle se sentit tout a coup prise d'une peur panique et tremblota légèrement. Quand elle se souvient qu'elle était à l'institut Estagiel, loin de l'horrible femme, elle reprit ses moyens. Voilà quelqu'un à qui parlait et elle était ravie même si d'habitude elle aimait pas être dérangé quand elle dessinait.
Ces pensés avaient à peine durait quelque seconde et ne voulant pas paraître impolie, Aramis n'attendit pas davantage pour se présenter. Elle resta assise et dit
"Bonjour, Mr Le Gallic. Je me présente, Aramis de Lillois. Ravi de faire votre connaissance"
Elle regarda le jardin et les fleurs.
"Oui, ce jardin est magnifique. Dommage que les fleurs fanent déjà. En tout cas, il m'inspire."
Elle se tourna vers son interlocuteur et lui demanda
"Etes-vous ici depuis longtemps? Je m'excuse si je ne vous aie pas vu. J'étais perdu dans mes pensées."

PS : dans mon esprit, elle était assise sur le rebord de la fontaine mais c'est pas grave. J'ai pas bien préciser ^_^ une chaise me convient tout à fait.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gaetan Le Gallic
Elève


Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2006
Messages: 12
Année: Première
Age: 16 ans
Extraction: Bourgeoisie

MessagePosté le: Jeu Sep 28, 2006 05:44 pm    Sujet du message: Une promenade dans le parc Répondre en citant

Peu traumatisé par la "disparition" de son chapeau, Gaetan oublia bien vite ce petit incident qui, d'après sa mère et si elle avait été présente, aurait pu avoir des conséquences catastrophiques sur sa future incursion dans le monde social de l'élite. Mais à lui, il est bien à admettre que cela ne lui semblait pas de la plus haute importance ._. . Pour le moment, il se contentait d'arborder un léger sourire joyeux, amusé du sursaut de la jeune fille mais tout ce qu'il y a de plus gentleman, sans une once de moquerie dans l'inclinaison de ses lèvres. Il était tout simplement trop adepte des sursauts en tout genre, et surtout au mauvais moments, pour se permettre de rire de ceux des autres.

Mains croisées derrière le dos, le garçon s'efforcait de respecter les convenances. On les lui avait tellement bassinées qu'elles étaient à présent presque inscrites dans son code génétique, mais il avait toujours peur de faire une bourde. Il avait affaire à une demoiselle d'extraction noble d'après les apparences, une belle demoiselle même, à la chevelure rousse qui devait lui attirer la convoitise de bien de ses comparses, mais ce n'était peut-être pas le moment de s'absorber dans une contemplation du reste forte impolie ... Les bels gens dont il saisissait parfois quelques instants de vie étaient moins regardant à ce sujet.

"Moi de même Mlle de Lillois, vous permettez que je m'asseye [m'asseois peut-être ... mais il me semble que les deux se disent ^^] ?"

D'une main, le breton avait tiré une chaise qu'il désignait à présent, attendant poliment l'autorisation de la jeune fille. Il n'était pas un malotru qui s'immisçait sans permission lors d'un exercice qu'il estimait assez intime. Gaetan n'avait jamais pu tenir longtemps un fusain en main, on ne lui avait pas permis, mais il avait toujours bien senti qu'il lui aurait suffit de quelques instants supplémentaires pour que sa main se libère, pareillement qu'elle l'avait fait lorsqu'il avait commencé le piano. Et cela aurait été sans doute encore plus libératoire que la musique où il savait que des gens pouvaient l'entendre, ce qui le freinait toujours un peu. Sur une feuille vierge, la liberté aurait été totale ...

"Je suis sûr que l'hiver vous apportera l'inspiration aussi ^-^. Oui cela fait un moment, mais vous ne pouviez pas me voir j'étais derrière un arbre là-bas, et du reste, je ne vous ai pas vu non plus, pourtant j'étais moins occupé. ^^'."

Laissant passer un instant de silence, il essaya de jauger si la question qu'il avait envie de poser était très impolie ou si la demoiselle excuserait sa curiosité. Il se lanca finalement avec précaution :

"Je peux vous demander de regarder ? Mais je ne voudrais pas vous déranger ..."
Revenir en haut
Aramis De Lillois
Elève


Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2006
Messages: 72
Année: Terminale
Age: 17
Extraction: Noblesse

MessagePosté le: Sam Sep 30, 2006 10:46 am    Sujet du message: Une promenade dans le parc Répondre en citant

Le jeune homme la regarda quelques secondes, sans rien dire, semblant l'examiner. Même si elle avait l'habitude (les cheveux roux ça attire XD) elle détestait cela, se sentant comme une bête curieuse. Elle se souvenait de se monsieur, qui devait avoir l'age de son pére, qui la regardait d'un air gourmant et perverse, quand elle avait 12 ans. Elle en avait fait des cauchemars pendant plusieurs nuits.
Gaetan lui demanda alors s'il pouvait s'asseoir.
"Mais bien sur, je vous pris"
Le garçon était la depuis un moment, sûrement avant qu'elle ne soit arrivée. Se sentant un peu honteuse de ne pas l'avoir vu, trop occupé qu'elle était pas ses affaires
Puis il semblait s'intéressé à son dessin et lui demanda s'il pouvait regarder
"Ce ne sont que des gribouillis sans importance. Je n'arrive pas à capter la réelle beauté de ces fleurs."
Elle lui tendit son carnet de croquis, pour qu'il puisse regarder. Elle pensa qu'il allait se dire qu'il avait affaire à une de ses présomptueuse speudo-artiste, alors qu'elle dessiné uniquement pour le plaisir.
"Et vous, dessinez-vous? Ou avez-vous une activité artistique?"

[inspiration, quand tu nous tiens...]
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kain Cederblade
Elève


Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2006
Messages: 38
Année: Seconde
Age: 16 ans
Extraction: Classe déficiente
Localisation: ...!

MessagePosté le: Mar Oct 10, 2006 11:08 pm    Sujet du message: Une promenade dans le parc Répondre en citant

(Je suppose que je peux faire une apparition pour relancer l'action... >_>)

En cette belle journée au temps agréable, Kain avait décidé d'aller se prommener dehors histoire de prendre l'air. Une seule pensée obsédait son esprit entier et les gaffes se multipliaient de plus en plus chaque jour. Il pensait que peut-être le jardin, endroit bien apprécié de l'institut, lui permettrait de faire de nouvelles connaissances et probablement de se renseigner sur la cachette de sa peluche. En se promenant à la vitesse d'une tortue, décorticant les moindres détails de l'environnement autour de lui, il finit par apercevoir, à quelques mètres de lui, deux élèves. D'après leur tenue vestimentaire, il pu en déduire que leur statut social était beaucoup plus élevé que le sien. Il se demandait si ces riches enfants de nobles possédaient des pouvoirs ou particularités spéciales comme la sienne. En avançant toujours à une vitesse phénoménalement lente, il finit par arriver à destination. Kain remarqua un cahier à dessins dans les mains de la jeune fille et un fétiche petit garçon qui dévisageait les oeuvres de celle-ci avec curiosité. Il esquissa un léger mouvement de la tête avec l'espoir qu'on remarque sa présence. Son but n'était tout de même pas d'effrayer de jeunes nouveaux venus.


Il prit dans une main son chapeau et avec l'autre la main d'Aramis. Il se pencha et, à la manière des gentleman, y déposa un léger baiser de politesse. Kain se redressa puis sourit aux deux élèves et adressa un salut courtois à Gaétan.

-Ravi de vous rencontrer. Mademoiselle. Monsieur. C'est une splendide journée vous ne trouvez pas? Même les fleurs ont l'air contentes.

Kain cueillit une fleur et cassa la tige avec son pouce en la tenant entre son majeur et son index. Il détestait ce qui évoquait un bonheur trop parfait. L'élève pris bien soin de disperser aux quatre vents les pétales de la fragile fleur dont il venait de détruire la vie. comme si c'était tout à fait normal, il jeta dans l'herbe les vestiges de ce que fut un jour une beauté de la nature. Kain regarda l'expression des visages sereinement.

-Elles sont si faibles, ces plantes.

Une légère brise vint décoiffer ses cheveux blonds déjà désordonnés tandis qu'un sourire satisfait se formait sur ses lèvres minces et ironiques.
_________________
~Qui aime bien châtit bien~
°Darkness sleeps in every heart, no matter how pure°

Kain et Abel
Revenir en haut
Gaetan Le Gallic
Elève


Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2006
Messages: 12
Année: Première
Age: 16 ans
Extraction: Bourgeoisie

MessagePosté le: Dim Oct 15, 2006 11:04 am    Sujet du message: Une promenade dans le parc Répondre en citant

[Je suis maudit, quand je me motive enfin, mon message se fait effacer Crying or Very sad ]

Ravi, le blondinet tira une chaise et s'appuyant du coude sur la table en métal, il observa le carnet. Ses yeux suivirent pendant de longues secondes les traits et les sinuosités vives du dessin, souvent propres à un croquis. Certes non, on ne pouvait pas dire en le voyant que Mlle de Lillois avait réussi à capter l'essence de la fleur, qu'on arrivait à s'imaginer simplement d'un regard aux traits fins quelle pouvait en être l'odeur ou les délicates nuances des pétales, mais enfin il retrouvait dans le croquis toute la grâce de la plante légèrement agitée par l'air frais, et il se sentait presque capable de la distinguer parmis les autres !

Se rappelant soudain qu'il était en plein milieu d'une conversation courtoise et que la pauvre jeune fille devait attendre une parole de lui, histoire de briser ce silence qui commencait à s'éterniser mais qu'il n'avait pas remarque jusqu'alors, trop absorbé dans sa contemplation, Gaetan releva soudain ses yeux bleus et avec un sourire gêné, repoussa le petit carnet.

"Non, peut-être pas ... Répondit-il un peu précipitament avec maladresse, avant de reprendre un semblant d'assurance, mais j'aime beaucoup en tout cas ..."

Cela faisait quelques secondes déjà que Aramis avait dû constater l'approche stratégique de Kain vers eux, mais lui qui débarquait juste s'en rendit compte seulement à ce moment et, surpris, ne répondit pas à la jeune fille. Observant le garçon, il lui rendit son salut courtois. Il devait appartenir à la classe populaire vu ses vêtements, mais Gaetan n'était pas un noble et dans l'absolu et si on s'était refféré aux anciennes catégories sociales, il aurait appartenu à la même que le jeune homme. Et puis en plus, le breton n'avait jamais essayé de faire preuve de mépris, il n'était pas sûr d'y arriver même si dans les hautes sphères c'était souvent bien vu ._. . Se contentant d'hausser un sourcil en voyant le ... le paysan ._. ? qui détruisait avec méthode la pauvre plante, il faillit repartir dans des divagations propres à lui-même pour élaborer quelques hypotèses sur le comment les fleurs avaient bien pu faire du mal à ce garçon pour qu'il se venge ainsi, mais se retint de justesse. En fait il venait de se rendre compte de la couleur particulière des yeux de Kain, et il avait changé de sujet de questionnement.

Bras croisés sur ses cuisses, il regarda Aramis, hésitant sur la conduite à tenir.

"C'est le cas de le dire ._. ... Heureusement mademoiselle a réussi à en reproduire en partie la beauté avant que vous ... heu ... l'acheviez ..."

Il trouvait la situation particulièrement injuste. Lui, gentil garçon, qui faisait tellement d'efforts pour faire comme sa mère aurait aimé qu'il agisse au quotidien, voilà que quelques éléments pertubateurs le laissaient complètement désarçonné. Il ne voyait pas à quel exemple type pouvait se ramener l'instant, où classeriez vous une rencontre entre une jeune fille de bonne famille dont il avait interrompu un moment d'intimité, un garçon d'une classe apparement inférieure à la sienne qui brisait les fleurs et qui avait les yeux rouges mais qui s'exprimait très poliment, et lui, pauvre perdu au milieu de tout ça ??

Passant une main nerveuse sur sa nuque, le breton se décida à ramener la conversation sur un terrain un peu moins glissant que la fragilité des fleurs, à savoir les présentations :

"Hum ... Voici Mlle de Lillois, et je suis Gaetan Le Gallic. Heu ... Enchanté ..." Finit-il, peu convaincu mais s'efforcant de sourire avec amabilité.
Revenir en haut
Kain Cederblade
Elève


Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2006
Messages: 38
Année: Seconde
Age: 16 ans
Extraction: Classe déficiente
Localisation: ...!

MessagePosté le: Jeu Oct 19, 2006 03:04 am    Sujet du message: Une promenade dans le parc Répondre en citant

Observant avec un brin d'amusement bien dissimulé le jeune Gaétan, Kain se plaisait à découvrir en ce nouvel élève une innocence déconcertante. L'épisode de la fleur l'avait particulièrement ébranlé apparemment et Kain en était ravi. En attendant, il appréciait la simplicité de l'esprit de Gaétan. Petit garçon à sa maman, il semblait le genre d'élève tout à fait sage, modèle, qui fait ce qu'on lui demande bien docilement. Malheureusement pour lui, Kain aimait beaucoup ce caractère effacé qui cachait souvent une terrible vérité. Pendant un moment, Kain fit abstraction de la présence d'Aramis et se mis à penser. Son esprit s'envola dans une imagination débordante de tout et de rien. Pour l'instant, Abel était introuvable. Mais là, juste devant lui, se tenait un jeune garçon du même âge qui, quoiqu'il ne lui ressemblait pas physiquement, avait quelques caractéristiques en commun psychologiquement. Il devait être moins perturbé quand même et beaucoup plus facile à manipuler...

Kain revint à la réalité et adressa un regard qui se voulait compatissant à Gaétan. Derrière ses yeux rouges se cachait une envie monstre de posséder sa nouvelle connaissance. Compagnon idéal en l'absence de l'être qui lui était le plus cher et qu'il aimait le plus, le rêveur serait sûrement une fantastique source de réconfort. Il dévisagea lentement, trait par trait, le petit Gaétan, procédant à une analyse profonde sur l'être assis sur le banc.

Il tendit la main à celui-ci tout en se présentant.


-Moi de même, Gaétan. Je me nomme Kain Cederblade. Il marqua une pause.Si cela ne vous dérange pas, que diriez-vous d'explorer un peu le château? C'est une très grande école comme vous avez pu le remarquer et puis, vous me semblez une personne des plus charmantes. Ça ne court pas les rues, par ici. De ce fait, j'aimerais bien faire plus ample connaissance avec vous.

Sans vraiment attendre il prit la main du riche enfant et l'attira vers lui, le forçant à se lever. Poliment, il salua Aramis de nouveau, mais cette fois, c'était pour marquer son départ.

-Je suis vraiment désolé de vous avoir importuné, milady. La prochaine fois, j'apprécirais avec joie de voir vos chef-d'oeuvres.

Ces mots dits, il fit volte face, tenant toujours Gaétan contre lui pour qu'il ne tente pas de s'évader. (Tu dois être maudit en effet pour que Kain apprécie Gaétan! XD) Le sort était scellé. Le pauvre Gaétan avait plu à Kain. Comme il n'avait jamais aimé qu'Abel, Kain se demandait comment intéragir avec sa victime. Il abandonna bien tôt ses idées étranges: il verrait au fur et à mesure. En cette belle journée de septembre, Kain avait trouvé un joli remplaçant. Il était heureux mais le serait encore plus lorsque Gaétan l'aurait accepté.

[J'ai édité... ze m'excuse les namis... Sad ]
_________________
~Qui aime bien châtit bien~
°Darkness sleeps in every heart, no matter how pure°

Kain et Abel
Revenir en haut
Aramis De Lillois
Elève


Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2006
Messages: 72
Année: Terminale
Age: 17
Extraction: Noblesse

MessagePosté le: Jeu Oct 26, 2006 08:57 pm    Sujet du message: Une promenade dans le parc Répondre en citant

Gaétan pris quelques secondes pour regarder ses dessins. Elle détestait les quelques secondes ou la personne regardait ses dessins et pensait à ce qu'elle allait dire sur ce qu'elle avait vu.
Il bredouillât quelque chose, et ajouta qu'il trouvait beau les dessins. Que ce soit vrai ou faux, elle ne le saurait jamais. Leur bonne éducation leur avait appris à toujours flatter les créations des autres, même si celles-ci étaient horribles.

Un étrange jeune homme s'approcha alors. Elle fut éblouit par ses beaux yeux rouges. Des yeux qui n'inspiraient pas confiance, qui faisait peur, malgré leur beauté.
Il lui fit un baise main en lui disant des banalités. Elle lui répondit de même...
- Le temps est un peu froid, mais c'est une bien belle journée. Les fleurs sont splendides.
En disant cela, elle le regardât détruire une magnifique rose. Elle détestait cela. Détruire une si belle chose, sans aucune raison. Elle frissonnât et se dit que ce garçon, si il pouvait, ferait la même chose avec elle et toutes les choses qui l'entouraient.
Elle allait se mettre a grondait sur le garçon quand Gaétan se présenta, en bafouillant. Elle le trouvait vraiment marrant et sa bonne humeur réapparut.

Il semblait qu'elle ne fut pas la seule à trouver Gaetan mignon. Kain, puis-ce que c'est sous ce nom qu'il se présentât semblait trouver Gaetan à son goût et l'attrapa par la main, pour l'amener vers lui. Il s'excusa auprès d'Aramis car il voulait découvrir le château avec son "nouvel" amis et devait partir.
Ce fut la goûte d'eau... Ce garçon débarquait, détruisait une rose, et surtout il voulait partir avec Gaetan, sans même demander l'avis de celui-ci, et en laissant seul Aramis. Celle-ci n'était pas du genre à s'énervait facilement, et quand ça arrivait, elle se réconciliait rapidement, a moins que la personne ayant fait l'objet de sa colère faisait sa bêcheuse et voulait plus lui reparlait. Dans ce cas, elle l'ignorait complètement, pensant que la personne n'en valait pas le coup.
Elle explosât :
-Vous êtes bien culotté. Vous arrivez et vous voulez me laisser toute seule? Est-ce que ma présence vous dérange et vous voulez vous débarrassez de moi? Et puis, Gaetan ne semble pas partager votre envie de partir. Vous lui demander même pas son avis!

[Yoai powwwwaaaaa XD]
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gaetan Le Gallic
Elève


Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2006
Messages: 12
Année: Première
Age: 16 ans
Extraction: Bourgeoisie

MessagePosté le: Mer Nov 8, 2006 12:15 pm    Sujet du message: Une promenade dans le parc Répondre en citant

[Je suis de retour pour vous jouez un mauvais tour mwahaha ... haha ... ha ._. ... bref -_-]

La situation ne s'améliorait pas, mais alors pas du tout. Gaetan s'était déjà fait jaugé du regard, par son père souvent, à la suite de maladresse où l'homme semblait se demander si son héritier serait à la hauteur, ou par des clients de ce même père qui se demandaient s'il serait plus facile à arnaquer que son géniteur ... Mais pas de cette façon là. Ce que Kain regardait ne semblait pas être la même chose que ce que les adultes cherchaient chez lui ._. .

Alors qu'il tendait la main pour serrer celle du jeune homme, il se retrouva soudainement attirer et sur ses pieds. Décidèment, les règles sociales n'avaient pas l'air d'être les mêmes ici que celles qu'il connaissait, il allait falloir improviser. Sans trop savoir pourquoi, il était gêné des regards de ce garçon à l'air si sûr de lui, de cette main dans la sienne et qui y restait.

"Heu ... Oui bien sûr ... Il est vrai que le château est grand et je me suis contenté des trajets quotidiens pour toute visite ..."

Et puis surtout, dans un vieux bâtiment comme celui-là, mieux vallait qu'il soit accompagné pour une première découverte des pièces. C'était généralement dans ces moments que son "don" était le plus virulent, et se concentrait sur une personne réelle l'aidait parfois à éviter les visions en plein milieu d'une conversation ... Il allait se retourner vers Aramis pour lui proposer de venir, après tout c'était impoli de ne pas lui demander, même si elle préférerait sans doute continuer ce qu'il avait interrompu, quand Kain la congédia aussi gracieusement que possible. La rousse s'énerva alors et si Gaetan avait fait parti de petites BDs japonaises tout à fait anachroniques dans le contexte, on aurait surement vu une petite goutte coulait le long de sa tempe ^^'.
Dans un souci de contenter tout le monde, et surtout de ne pas se mettre d'ennemi à dos dès le premier jour, le blond jeune homme leva la main qu'il avait encore libre :

"Ne vous énervez pas mademoiselle Aramis, je suis sûr que Kain n'a pas voulu vous insulter, il a surement pensé que vous préféreriez continuer à dessiner ..."

D'un regard, il chercha l'appuie de l'autre garçon, un assentimement oral, ou un simple signe de tête, enfin n'importe quoi >_<, avant de reprendre :

"Voulez-vous nous accompagner ^_^ ?"
Revenir en haut
Kain Cederblade
Elève


Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2006
Messages: 38
Année: Seconde
Age: 16 ans
Extraction: Classe déficiente
Localisation: ...!

MessagePosté le: Mer Nov 29, 2006 04:58 am    Sujet du message: Une promenade dans le parc Répondre en citant

(Voilà!!!!!!!! >.< Désolé pour le (très) grand retard!!!!! Kain slash... ¬¬)

Alors, la jeune noble se mettait sur ses grands chevaux rapidement. Le garçon aux regard glacial eut un léger sourire passager. Enfin, un peu d'action. Sans vraiment le vouloir, il avait touché un point sensible d'Aramis. Comme tout bon noble qu'elle était, l'étiquette semblait bien incrustée en son être, ou était-ce des valeurs? Il ne le saurait probablement jamais, n'accordant lui-même aucune importance aux vertues et tout le tralala qui va avec. Suite à la mort de la fleur, Kain pu lire dans les yeux d'Aramis un mécontentement, une subtile touche de colère. Il aimait bien provoqué les gens qui ne pourraient jamais le comprendre. Parce que pour lui, il n'existait que deux catégories de personnes: celles qu'il aimait bien et donc avec il s'efforçait d'être une personne qui leur plairaît et celles à qui il n'accordait aucune importance, le reste. Malheureusement, Gaétan faisait parti de la première catégorie et Aramis appartenait à la deuxième. Peu importait de toute façon, tout le monde ne pouvait pas l'aimer et vice-versa.

La noble rousse lui débita sur un ton qui laissait présumé son humeur massacrante une série de question. À croire qu'elle n'avait pas apprécié les suaves paroles plus qu'ordinaires de Kain. Tant pis. Il lui répondrait franchement car l'honnêteté, dit-on, est une chose importante dans la vie.


-Milady, je vous pris de vous calmer. De vous fâcher, là n'était nulle mon intention. Seulement, vous aviez l'air contrarié lorsque Gaétan ci-présent observait vos oeuvres par dessus votre épaule. J'ai alors cru bon d'y mettre un terme en proposant au petit une visite guidée de l'institut. Si mes paroles vous ont offensé, vous m'en voyez navré. Quant à Gaétan, il est vrai que je ne lui ai pas demandé son avis, mais tout nouveau à l'école, il est rare qu'on refuse une visite plus en profondeur, non?

Vint le tour de l'autre présence masculine d'intervenir. Comme un bon "professeur", il proposa un compromis pour que tout le monde soit heureux et qu'il n'y ait pas de dispute. Décidément, ce petit joujou était vraiment intéressant. L'idéal remplaçant, quoi. Jamais Kain n'avait rencontré quelqu'un d'éduqué et aussi naif à la fois. Il aurait pensé que les riches connaîtraient peut-être le dicton "ne pas se fier aux apparences" puisqu'entre eux non plus tout n'était pas rose, mais apparemment pas. Ce fils de riche devait avoir passé son enfance baigné dans la luxure inconnue de Kain. Il trouvait les réaction du jeune bourgeois bien puériles, et cela l'amusait. Kain tenait toujours et encore la main de Gaétan dans la sienne. Il regarda machiavéliquement Aramis avant de lui adresser ces paroles:

-Oui, venez. Comme on dit :"Jamais deux sans trois." Mais si vous croyez que je trouve votre présence dérangeante, vous avez bien beau. Cela nous laissera -il jetta un coup d'oeil amusé sur sa victime- plus de temps pour faire connaissance.

De ce fait, il se pencha et déposa un baiser sur la joue de Gaétan. En relevant la tête, il observa la réaction d'Aramis et du jeune homme qui venait de se faire embrasser par un autre homme.
_________________
~Qui aime bien châtit bien~
°Darkness sleeps in every heart, no matter how pure°

Kain et Abel
Revenir en haut
Aramis De Lillois
Elève


Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2006
Messages: 72
Année: Terminale
Age: 17
Extraction: Noblesse

MessagePosté le: Ven Déc 1, 2006 03:00 pm    Sujet du message: Une promenade dans le parc Répondre en citant

[On te pardonne pour ton bel avatar! (jvé l'avoir le yoaï XDD))

Le garçon semblait se moquer d'elle. Elle n'avait pas l'intention de se laisser faire et Aramis pouvait être très tenace. Tout, dans ce garçon, commençait à l'agacer. Ses yeux, son air arrogant et moqueur…Et ses paroles n'allaient pas en sa faveur. Il ne cherchait aucunement à s'excuser, bien au contraire, il semblait dire qu'il avait agie dans l'intérêt de la jeune fille.
Elle ne fit même pas attention a Gaêtan, qui semblait vouloir calmer le jeu.
Elle vit le regard que posa Kain sur Gaëtan. Un regard a la fois amusé et agacé, bienveillant et sadique.
Il lui proposa alors de venir si elle voulait, en lui faisant comprendre que sa présence n'était pas désirée (si j'ai bien compris le sens de la phrase XD) et il embrassa Gaëtan sur la joue.
Elle fut désarçonner quelques secondes. Les idées se bousculées dans sa tête. On lui avait toujours que l'homosexualité, c'était le mal. Mais elle avait toujours trouvé cela stupide. Si les gens s'aimaient, ou était le problème… Le vrai problème, est que Gaëtan ne semblait pas vraiment au courant et aussi surprise qu'elle. C'était décider, elle allait venir avec eux, rien que pour embéter Kain au mieux, ou pour éviter un viol au pire… (XD)
-Après une si gentille invitation, je ne peux décemment la refuser. Allons-y…
Elle sourit à Kain et Gaëtan de la plus aimable façon qu'on lui appris. (c'est à dire un sourire toutes dents dehors et artificiel)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gaetan Le Gallic
Elève


Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2006
Messages: 12
Année: Première
Age: 16 ans
Extraction: Bourgeoisie

MessagePosté le: Sam Déc 2, 2006 08:16 pm    Sujet du message: Une promenade dans le parc Répondre en citant

[Mes plus humbles excuses pour ce début de post ... à l'ouest ._. .]

Extérieureument, le blondinet était toujours là. Intérieurement, c'était autre chose. Il était loin d'être idiot et avait bien senti, à l'attitude des deux personnes, l'un moqueur et l'autre indifférente, qu'il venait de retomber, sans le faire exprès, dans une situation tout à fait habituelle pour lui. Toutes ces longues conversations entre son père et ses clients où il était censé apprendre et intervenir au même niveau que son paternel mais où son ignorance et son peu d'intérêt l'avait toujours fait regardé avec un certain mépris. Gaetan était quelqu'un d'arrangeant, mais il restait un gamin de la haute société qui n'aimait pas ce genre de regard, ainsi il avait trouvé la parade : son monde imaginaire.

A côté de lui, Aramis et Kain échangeaient oeillades pleines de défis et paroles acidulées. Lui avait définitivement décroché, douce folie que la sienne. En fait, il regardait avec grand intérêt une autre table en fer forgé où se disputait une partie d'échec ... entre son cher ami le bourreau, personnage assez récurrent de ses élucubrations mentales et toujours présenté comme la seule fois où il l'avait perçu dans une vision, c'est à dire cagoulé de noir vu qu'il allait passer à l'acte, et une dame apparement de la haute société qui portait un foulard de soie rouge autour de la gorge, peut-être parce qu'elle avait fait parti de la même vision mais se trouvant à la place de la condamnée. Les deux étranges personnages ne s'intéressaient pas à lui, contrairement à la plupart de ses accès de démence où on le trouvait en grande conversation avec eux, et n'échangeaient aucune parole, excepté un court instant, quand la jeune femme releva les yeux vers son adversaire :

"Et ce soir, qu'est-ce qu'on mange ?
- De la tarte aux fraises."


Heureusement, il ne s'agissait pas d'une vision, à peine d'un écart de folie rêvée. Un baiser comme retour à la réalité était moins brutal qu'une claque, mais peut-être en revance plus pertubant, surtout reçu d'un homme, et celui de Gaetan fut aussi violent qu'une désagréable chute de cheval.

"Hein ? Quoi Shocked ?"

On ne lui avait pas vraiment adressé la parole, mais de toute façon, il avait zappé les derniers échanges. Reculant par automatisme d'un pas, il se retrouva bloqué dans son prudent mouvement de retraite par la main de Kain qui le tenait toujours. Mais mais ... Il rêvait encore, ou il l'avait vraiment embrassé Oo ? Le blondinet se savait aux limites de la folie, il arrivait presque maintenant à discerner vision réelle du passé et épisode comme cette partie d'échec qui ne tenait qu'à son cerveau dérangé mais ça, ça ... Jamais encore il n'avait imaginé de telle chose ... Et Kain était bien réel, tout comme Aramis qui à présent les regardait bizarrement. Non décidèment, cette situation n'avait rien d'une type qu'avait tenté de lui enseigner sa mère ...

Gaetan s'était rarement fait embrassé. Ca ne se faisait pas chez lui. A peine quelques uns reçus de Mme Le Gallic ou de ses belles amies parfumées lorsqu'il était plus jeune, mais cela faisait bien longtemps que ça ne lui était plus arrivé. C'était donc en soit un évènement. Mais il y avait des choses qu'on assimilait malgré tout très bien sans jamais en parler ou essayer, et l'inconvenance des baisers d'homme à homme en faisaient parti.

"Non mais ça va pas >_< ?"

Avalant sa salive, il jeta un regard courroucé à Kain. Il trouvait désagréable qu'on lui force la main, même si finalement, il pensait que pour quelque chose soit autant prohibé, ce devait avoir quelque chose de désagréable, or ce n'était pas différent de ses maigres expériences, excepté le fait que ça l'avait légèrement fait rougir. Se mordant la lèvre, il jetta un coup d'oeil à Aramis qui malgré son regard étrange n'avait fait aucune remarque.

Le jeune homme se sentait découragé d'avance. Finalement, cette entrée à l'école n'était la libération qu'il attendait, au moins chez lui, il connaissait les règles. Là il avait la nette impression que tout le monde se fichait de lui et jouaient à un jeu qu'il ne connaissait pas. Mais Gaetan n'était pas un défaitiste, bien qu'il ne comprenait toujours pas le geste de son interlocuteur, il ne renoncait pas à le faire. Jetant un regard méfiant au blond qui le tenait toujours, il se força à sourire sur le modèle de la jeune noble qui se tenait à côté d'eux :

"C'est ça. Allons ... visitez."
Revenir en haut
Kain Cederblade
Elève


Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2006
Messages: 38
Année: Seconde
Age: 16 ans
Extraction: Classe déficiente
Localisation: ...!

MessagePosté le: Ven Jan 26, 2007 03:07 am    Sujet du message: Une promenade dans le parc Répondre en citant

(Aeuhmmm... je me sens, comment dire, attendu. >_> )

Une Aramis légèrement déboussolée, un Gaétan tout confus et, qui aurait bien pu le penser?, en colère. Non, colère était un mot un peu trop fort pour décrire ce que Kain percevait chez le petit bourgeois. Apparemment, il était très mal vu pour un homme d’en embrasser un autre. Ça, c’était chez les riches et ceux qui vivaient bien. Dans les trous encore plus perdus que des villages de banlieues, personne ne lui avait jamais montré qu’il était « mal » de préféré une personne du même sexe que soi. Non pas qu’on ait montré grand-chose au troisième enfant génétiquement endommagé d’une famille sans importance comme l’était d’ailleurs le village et ses habitants. Pour un cœur innocent et pur, il aurait été possible qu’un doute biologiquement inscrit dans son corps fasse sonner une quelconque cloche pour signaler une défectuosité dans le geste. Pour un cœur aussi ténébreux et imbibé de sentiments noirs –ou ne serait-ce que simplement dépourvu de sentiment– il était pratiquement impossible que cette gêne ne se fasse sentir. Après tout, ne s’était-il pas attaché à un autre garçon auparavant? Abel n’avait jamais rien dit, personne ne l’avait jamais réprimandé, pourquoi le ferait-on maintenant. Même le directeur, Armand Estagiel, ne pouvait se placer dans la catégorie des gens normaux. Oui, il était louche le directeur, mais là n’était pas la question.

À vrai dire, Kain sentait naître au fond de lui une étincelle de tendresse. Comme la définition d’une étincelle définit celle-ci comme phénomène lumineux extrêmement rapide, c’est extrêmement rapidement que naquît et mourut la tendresse de Kain. Lui-même se demandait toujours pourquoi diable se sentait-il heureux, doux, normal… quand il posait ce genre de geste embarrassant pour la plupart des gens sains d’esprit. Son côté machiavélique reprenait le dessus assez vite pour ne laisser qu’une vague impression nostalgique vouée au néant. Alors, lorsque Gaétan tenta de s’enfuir ou du moins de s’éloigner à une bonne distance de lui, Kain redevint le détestable sans-cœur. Ayant déjà perdu un petit compagnon, il n’avait certainement pas l’intention d’en perdre un nouveau si fascinant qui plus est. Sans vraiment forcer, il ne fit que serrer un peu plus l’étreinte. L’aigre réplique sortant du blondinet se fit alors entendre.

-Je suis bien heureux que vous vous inquiétiez pour moi, cher Gaétan. Mais je peux vous assurez que tout va pour le mieux.

Il lui sourit poliment comme pour le remercier d’avoir eu une bonne pensée à son égard. Bien évidemment, ce sourire sous-entendait son agrément vis-à-vis du baiser. Lorsqu’il posait un geste de la sorte sans arrière pensée, ce qui n’arrivait que rarement (dans les deux cas X3), il se sentait presque humain. Ainsi, de temps à autres, il appréciait être égoïste et puiser un peu d’humanité dans quelqu’un. La légère teinte rosée qui apparut par après sur le joli visage de Gaétan plut beaucoup à Kain. Plutôt content de l’effet qu’il avait sur sa proie, il se promit intérieurement de recommencer une autre fois… ou peut-être d’aller un peu plus loin.

Alors, Kain porta son regard sur Aramis. À première vue, elle paraissait calme. Ou peut-être était-ce le choc. Pourtant, ce n’est pas comme si c’était anormal, non? Décidemment, il n’arriverait jamais à comprendre les autres, les nobles de surcroît. Leur milieu de vie se ressemblait trop peu pour qu’il fasse un minime effort de réflexion. De toute façon, prendre compte des sentiments des autres ne faisait pas partie de ses capacités. Même s’il le voulait, il ne réussirait probablement pas plus. Notre cher sadique de service ci-présent n’avait jamais porté d’attention sur une autre personne que la sienne. Sauf Abel. Sauf Gaétan.
Sans que cela n’y paraisse, pas le moins du monde, la réplique acidulée de Gaétan avait eu un certain effet. Quoique temporairement, Kain avait senti quelque chose dans son fort intérieur qui ne faisait pas du bien. Une sorte de pincement à l’emplacement normal du cœur. Trop souvent délaissé, trop souvent seul, il avait fini par s’admettre que l’amour et l’amitié n’existaient pas. Si quelqu’un se liait d’amitié avec un autre, ce n’était que pour mieux s’en servir à des fins personnelles. Les gens ne faisaient que cacher cet aspect sous de faux mots.

Au silence d’Aramis, donc, il rétorqua sur un ton des plus sérieux, cachant sous cette facette une certaine ironie.


-Vous êtes bien silencieuse tout à coup. Si vous êtes frustrée du petit bisou que j’ai donné à Gaétan, je peux toujours vous en donner un aussi pour compenser.

Ceci dit, Kain eut la merveilleuse chance de se faire adresser des sourires des plus artificiels. Comme s’ils pensaient faire bonne impression, cacher leur malaise ou pire, lui faire croire à une inexistante sincérité. D’un autre côté on aurait pu penser que c’était une nouvelle méthode pour se faire sécher les dents. Jouant toujours son rôle, Kain offrit son brase libre à Aramis avant de faire signe à Gaétan qu’il allait le guider.

-Par où voulez-vous commencer? Ou quels endroits connaissez-vous déjà?
_________________
~Qui aime bien châtit bien~
°Darkness sleeps in every heart, no matter how pure°

Kain et Abel
Revenir en haut
Aramis De Lillois
Elève


Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2006
Messages: 72
Année: Terminale
Age: 17
Extraction: Noblesse

MessagePosté le: Ven Fév 2, 2007 06:36 pm    Sujet du message: Une promenade dans le parc Répondre en citant

S'acrochant au bras que Kaïn lui offrer, Aramis atrapa le drap de sa robe de son autre main.
Elle pensa que ces robes n'étaient vraiment pas pratique mais elle ne pouvait malheuresement pas déroger a cette régle que les femmes devaient porter des robes.
Elle répondit à Kain :
- Personnellement, je n'ai pas encor eu le temps de vister le chateau mais j'aimerai bien voir les écuries et les chevaux, si vous le voulait bien. Nous devions en profiter avant qu'il ne pleuve et que la gadoue nous empèche d'y aller.
Aramis avait fait du cheval une fois dans sa jeunesse. La sensation qu'elle avait eprouvé lorsque le cheval s'était lancé au galot, étaient proche de la sensation de liberté qu'elle révaient tant dans sa vie de tout les jours. Si il était possible de faire de l'équitation, elle en ferait surement.

( pas terrible ^^")
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:19 am    Sujet du message: Une promenade dans le parc

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Institut Estagiel Index du Forum >>> Les extérieurs du château >>> Les jardins de l'institut Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo