Institut Estagiel Index du Forum
Institut Estagiel
1875 - Une école élitiste qui renferme de bien sombres secrets...
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
La plume...
 
Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Institut Estagiel Index du Forum >>> Hors Jeu >>> Vos créations
Auteur Message
Jules Montaigu
Vétéran


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2006
Messages: 48
Age: 28 ans
Extraction: Vieille noblesse
Localisation: A l'institut... ou ailleurs!

MessagePosté le: Lun Oct 16, 2006 10:00 pm    Sujet du message: La plume... Répondre en citant

Titre : La plume...
Forme: Nouvelle
Statut : Terminé
Résumé : C'est déjà court, si je résume vous saurez tout avant de lire...
Note de l'auteur : Ce n'est que le premier jet, j'ai bien l'intention de la retravailler mais j'aimerai vos avis please

Je m’appelle Caroline, j’ai 25 ans. L’histoire que je vais vous raconter, je ne l’ai encore dite à personne. Trop dur d’en parler, ou simplement d’y penser. Et croyez-le ou non mais rien n’est inventé. Rien…

Cela se passa il y a presque une dizaine d’année. A l’époque, j’étais toujours au lycée, fille normale, sans plus d’amis que la moyenne. Je n’étais pas exceptionnellement belle, je ne le suis toujours pas. La seule chose chez moi qui puisse être qualifié de joli, ce sont mes yeux. Ils sont bleu prussien avec des cils longs et des paupières un peu nacrées. Des yeux de biche paraît-il. Toujours était-il qu’en plus de ma banalité affligeante, j’étais bien piètre séductrice. Reconnaissez que ce n’est pas évident d’attirer le garçon de ses rêves dans ses filets lorsque les choses sont ainsi. Vous ne voyez pas où je veux en venir ? J’y viens, un peu de patience.

Cela faisait donc une bonne année que j’avais été admise dans cet établissement. Je n’avais pas mis longtemps à tomber sous le charme de celui que tous nommaient l’Ange déchu. Toutes les adolescentes, ou presque, étaient comme moi lorsqu’elle le voyait. Il était si beau, si sombre, si mystérieux. Il est connu de tous l’attrait des mauvais garçons sur les filles, surtout s’il s’agit de beaux bruns ténébreux. Rares étaient pourtant les demoiselles qui avaient ma chance, celle d’en connaître un. Enfin connaître, c’était vite dit, hormis son corps, son surnom et son goût pour le grabuge, je ne savais rien de plus. Même maintenant, je serais dans l’incapacité de vous fournir de plus amples informations sur ce qu’il était.

Encore une fois, je m’égare. Revenons-en au principal. Les mois passaient sans que je n’ose l’approcher. Déjà, le regarder lorsqu’il était tourné vers moi me coûtait. Savoir qu’il posait ses yeux sur moi me mettait dans tous mes états, j’avais peur d’être ridicule au point que je le devint finalement. Et le fait qu’il change de petite amie chaque semaine environ n’arrangeait pas mes affaires. J’estimais déjà mes chances de sortir avec lui à 0, mais si j’y parvenais pour devenir son ex sept jours après, non merci. J’ai toujours été déterminée, je n’ai donc jamais abandonné. Finalement, ce regard, qui n’était guère que la seule partie de mon être susceptible de le faire craquer, finit par m’être d’une grande aide. Puisque j’étais trop timide et lâche pour lui dire clairement ce que je ressentais, je le lui ferais comprendre. Ce manège dura quelques mois supplémentaires. Il avait dû finir par savoir que j’existais aux vues des sourires mi-amusés, mi-narquois qui fleurissaient sur ses lèvres à mon passage. C’était déjà bien, toutes les lycéennes de mon établissement ne pouvaient pas en dire autant. Et puis il y avait un progrès, à moi, il me souriait. Avant, il passait devant moi en me jetant juste un coup d’œil ennuyé.

Les vacances arrivaient à grands pas cependant. Je ne voulais pas perdre plus de temps. Puisqu’il semblait que mes chances avaient sensiblement augmentées, j’allai profiter de cette faveur de la vie. J’écrivis alors en cours de français une belle lettre niaise qui ne me satisfaisait pas. Elle me plût d’autant moins par la suite : mon professeur me l’arracha des mains pour la lire à haute et trop intelligible voix. Imaginez ma gêne ! Je fis mine de rien, laissant le rouge me monter aux joues alors que quelques idiots se moquaient de moi. J’aurais bien aimé les voir à ma place mais jamais en trois ans je n’en eût le loisir…

Bref, le soir venu, je m’attela de nouveau à la tâche. Plus rien ne me venait à l’esprit. Je finis par simplement écrire le mieux possible ces quelques mots dont je me souviens clairement : « Retrouve-moi près de la fontaine du parc à 10 heures demain matin, j’ai quelque chose à te dire. Caro aux yeux de biche ». Nul doute qu’il me reconnaîtrait. Toutes mes amies me nommaient ainsi et elles avaient la mauvaise habitude, fort utile cette fois, d’hurler ce surnom lorsqu’elle me voyait plus loin devant elles. Il avait dû l’entendre plus d’une fois…

Un problème néanmoins se posa. Comment lui donner ce fameux mot ? Je connaissais à peu près ses horaires. Il prenait à 8h30 comme moi. Devrais-je m’arranger pour glisser la feuille dans son sac, la lui donner par l’intermédiaire d’une amie – chose qui me répugnait, ou attendre encore et trouver une autre solution ? Le moment venu, j’opta pour la première idée. Je dû m’entrainer toute la soirée pour que ça se fasse dans les règles de l’art mais j’y parvint.

Le lendemain, à l’heure dite, j’arrivai à la fontaine. Je séchai le cours de mathématiques. C’était le dernier de l’année donc je n’allait rien perdre. Je ne doutais pas un instant qu’il viendrait, j’avais pu déjà constaté qu’il n’hésitait pas à faire l’école buissonière. Cependant l’heure tournait et il ne semblait pas vouloir me rejoindre. Dépitée, après un quart d’heure d’attente, je finis par retraverser la rue qui menait au parc. Mon esprit était trop encombré de sombres pensées pour que je songe ne serait-ce qu’un instant à regarder avant de descendre du trottoir. Or une voiture arrivait. J’entendis un grand bruit de frein et l’instant d’après, j’étais les fesses par terre, assise plus ou moins bien sur les pavés beiges qui bordaient la route. Devant moi gisait inerte le corps de celui que j’attendais. D’un geste vif, j’allai près de lui. J’avais suivit quelques cours de secourisme que j’appliquai à la lettre en attendant l’ambulance…

Le lendemain, on téléphona chez moi pour m’informer de son état comme je le leur avais demandé. Il était mort dans la nuit des suites de ses blessures. Certains disent que le plus beau geste qu’ils puissent faire pour l’être aimé est de mourir pour lui, moi je pense que c’est le plus affreux. Ca fait trop mal pour que cela puisse être considéré comme un geste magnifique…

Néanmoins, là où mon histoire devient belle, c’est dans sa fin. Quelques jours après son enterrement, je me rendis à cette fameuse fontaine où j’aurais mieux fait de rester. Il faisait presque nuit, le ciel était très coloré. C’était le genre d’ambiance qui me mettait du baume au coeur, ce dont j’avais énormément besoin. Je finis par m’asseoir sur un banc pour pleurer lorsque j’entendis une voix. Sa voix.

« Ne me pleure pas, je suis là. »

Vous vous en doutez, j’ai levé les yeux mais il n’y avait personne. Vraiment personne. Seulement moi, quelques arbres, des fleurs et les poissons dans la fontaine.

« Regarde plus haut. »

Je le fis mais ne vis qu’une hirondelle solitaire. Je me demandai un instant si je n’étais pas devenue tout simplement folle mais comme s’il avait lu dans mon esprit, il ajouta :

« Tu ne rêves pas, je suis bien là. J’ai un peu de retard par rapport à l’heure que tu m’avais fixé mais je fais acte de présence quand même ! »

Je ne pu m’empêcher de sourire, cherchant toujours sa présence du regard. Il n’était nulle part.

« Où es-tu ?

-Juste devant toi, sur la branche du chêne. »

Il n’y avait que l’hirondelle dessus. Que l’hirondelle…

« Je suis désolé, je ne peux pas rester. J’ai pris cette forme pour ne pas trop te surprendre mais ça m’épuise. Je voulais juste te donner quelque chose… »

L’oiseau s’envola. Arrivé sur mes genoux, je pus prendre, à sa demande, l’une de ses plumes. Il ajouta ce jour-là : « Lorsque tu ne te sentiras pas bien, regarde la plume et dis-toi que je suis là. ». Je ne le revis jamais, du moins physiquement mais je fis comme il me l’avait demandé. Maintenant, j’ai surmonté cette épreuve. Je suis mariée à un homme merveilleux et je serai bientôt mère d’une petite fille. Pourtant, il restera à jamais mon Ange. Non parce que je l’aurais aimé plus qu’un autre, non parce qu’il fut mon premier véritable amour, non parce qu’il est mort mais parce qu’il est toujours là…
Revenir en haut
Publicité







MessagePosté le: Lun Oct 16, 2006 10:00 pm    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mia Dizambourg
Elève


Hors ligne

Inscrit le: 14 Sep 2006
Messages: 6
Année: Première
Age: 16 ans
Extraction: Bourgeoisie...

MessagePosté le: Mer Oct 18, 2006 11:59 pm    Sujet du message: La plume... Répondre en citant

Woa... J'aime vraiment, j'ai été dès le début captivée par l'histoire. Ton style d'écriture me plait énormément et comme tu as utilisé le "je", je l'ai d'autant plus aimé. C'est fou comme j'aime cette nouvelle. La fin, je l'adore, tout est précipité lors de l'accident puis la suite qui met en vedette cet hirondelle... WOA ! Je le redis mais c'est une très bonne histoire ! J'adore ! Et tu sais quoi ? J'en veux d'autres ! kisuu

** La philosophie du personnage est tout simplement parfaite. J'adore J'ADORE J'ADOREUUUU !
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Anis De Narin
Elève


Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2006
Messages: 29
Année: Première
Age: 16 ans
Extraction: Noblesse

MessagePosté le: Jeu Oct 19, 2006 03:16 pm    Sujet du message: La plume... Répondre en citant

Ooooh, Tsukiyo! XD
J'aime bien, c'est... romantique ^^. Je plussoie Mia quand à la philosophie du personnage.
_________________

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Armand Estagiel
Directeur


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2006
Messages: 239
Age: 40 ans
Extraction: Haute Bourgeoisie
Localisation: Tenez-vous vraiment à la connaître ?

MessagePosté le: Jeu Oct 19, 2006 05:36 pm    Sujet du message: La plume... Répondre en citant

Niveau expression, rien à redire. Le texte est bien écrit, sans lourdeurs, ni fautes d’expressions ^^. Quelques petites fautes persistent : au passé simple la première personne du singulier prend « ai » à la fin et non « a ». ^^’

Après, j’avouerais que l’histoire ne m’a pas vraiment transcendée. (tout ce qui suit est subjectif)
Le début me semble peu habile, il aurait fallu amener le « souvenir » un peu moins brutalement. En débutant la scène sur la jeune fille qui, en se promenant dans le parc où elle avait donné rendez-vous à son amoureux, se laisserait aller à quelques réminiscences.
J’ai trouvé le déroulement trop rapide, trop convenu : ces deux jeunes gens ne se sont jamais parlés et, lors de leur première rencontre il s’avère que leur amour était réciproque et passionnel ? ça me laisse assez perplexe. Pourquoi pas, mais dans ce cas, il aurait fallu un peu plus développer les sentiments de la jeune fille, et disséminer plus d’indices qui permettaient de deviner les sentiments du garçon. Créer une attente et une espérance auprès du lecteur.
Pour l’histoire en général, c’est mignon, touchant mais l’idée n’est pas vraiment très originale et m’a laissé une vague impression de déjà vu/lu que les descriptions, trop évasives, n’ont pas écarté.

Pour conclure, la nouvelle est agréable à lire, mais on regrettera le développement trop rapide (certaines scènes n'étaient d'ailleurs pas des plus nécessaires).
Ce n’est pas vraiment mon « genre » de lecture, donc, comme Anis et Mia semblent plus enthousiastes que moi, ne te focalise pas sur mon opinion ^^’ (je ne peux pas m'empêcher de dire ce que je pense mais j'ai toujours peur d'être trop dure...).

Et bien sûr, j’attends d’autres textes de ta part
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jules Montaigu
Vétéran


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2006
Messages: 48
Age: 28 ans
Extraction: Vieille noblesse
Localisation: A l'institut... ou ailleurs!

MessagePosté le: Ven Oct 20, 2006 04:41 pm    Sujet du message: La plume... Répondre en citant

Armand Estagiel a écrit:
Niveau expression, rien à redire. Le texte est bien écrit, sans lourdeurs, ni fautes d’expressions ^^. Quelques petites fautes persistent : au passé simple la première personne du singulier prend « ai » à la fin et non « a ». ^^’
Vi je sais oO*cours voir où elle a fait cette faute là*

Citation:
Après, j’avouerais que l’histoire ne m’a pas vraiment transcendée. (tout ce qui suit est subjectif)
Le début me semble peu habile, il aurait fallu amener le « souvenir » un peu moins brutalement. En débutant la scène sur la jeune fille qui, en se promenant dans le parc où elle avait donné rendez-vous à son amoureux, se laisserait aller à quelques réminiscences.
lol c'est qu'un premier jet, juste histoire d'avoir quelques avis qui puissent m'aider pour la suite (je comptais d'ailleurs sur ta réponse pour un avis critique^^), je retravaillerai le texte et le développerai plus tard^^

Citation:
J’ai trouvé le déroulement trop rapide, trop convenu : ces deux jeunes gens ne se sont jamais parlés et, lors de leur première rencontre il s’avère que leur amour était réciproque et passionnel ? ça me laisse assez perplexe. Pourquoi pas, mais dans ce cas, il aurait fallu un peu plus développer les sentiments de la jeune fille, et disséminer plus d’indices qui permettaient de deviner les sentiments du garçon. Créer une attente et une espérance auprès du lecteur.
Héhé, mais qui t'as dit que c'était réciproque? Mr. Green

Citation:
Pour l’histoire en général, c’est mignon, touchant mais l’idée n’est pas vraiment très originale et m’a laissé une vague impression de déjà vu/lu que les descriptions, trop évasives, n’ont pas écarté.
Nan là je suis d'accord c'est pas très original m'enfin j'aime pas trop écrire des histoires comme ça (on se demande d'où me vient celle-ci d'ailleurs...) alors j'ai pas vraiment cherché THE idée^^

Citation:
Ce n’est pas vraiment mon « genre » de lecture, donc, comme Anis et Mia semblent plus enthousiastes que moi, ne te focalise pas sur mon opinion ^^’ (je ne peux pas m'empêcher de dire ce que je pense mais j'ai toujours peur d'être trop dure...).
C'est pas non plus mon grenre de lecture, en général je fuis ça comme la peste. Quant à ton opinion, je vais pas me focaliser dessus mais j'en tiens compte. C'est pas si courant qu'on me dise ce qui ne va pas dans un texte, la plupart cherchent juste à me faire plaisir...

Citation:
Et bien sûr, j’attends d’autres textes de ta part
mdr attendons déjà que j'en ai fini avec celui-ci^^
Revenir en haut
Héloïse Desproges
Elève


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2006
Messages: 27
Année: Seconde
Age: 16ans
Extraction: Domestique de Nobles
Localisation: Entre Ciel et Terre

MessagePosté le: Ven Oct 20, 2006 05:14 pm    Sujet du message: La plume... Répondre en citant

Tâchons d'émettre une critique constructive... Razz

La première idée qui me vient c'est que c'est beaucoup trop court... Je rejoins Armand sur les descriptions beaucoup trop évasives et pas assez présentes... Ton style d'écriture est particulièrement agréable, je trouve vraiment dommage que tout soit servit "si vite". Je pense à toute la partie (la phrase) concernant l'accident... ça mériterait d'être servit trèèèès lentement, à la lumière de ce qui se passe dans un esprit en état de choc...

Dans le même esprit, je trouve la fin (partie sur l'hirondelle) mal proportionnée par rapport au reste. Du coup, à la sernière phrase, j'en arrive presque à me demander pour qui elle raconte son souvenir (pourquoi pas à son ventre ? Very Happy )

J'ai envie de te dire de prendre ton temps. Si tu as le courage de corriger et surtout de détailler, je serais absolument ravie de lire la version finale.

Bon courage ! Mr. Green
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jules Montaigu
Vétéran


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2006
Messages: 48
Age: 28 ans
Extraction: Vieille noblesse
Localisation: A l'institut... ou ailleurs!

MessagePosté le: Ven Oct 20, 2006 05:30 pm    Sujet du message: La plume... Répondre en citant

Je vais te répondre comme je l'ai fait avec Armand: de toute façon, ce n'est "qu'un premier jet, c'était juste histoire d'avoir quelques avis qui puissent m'aider pour la suite, je retravaillerai le texte et le développerai plus tard^^ "

Ceci dit, je suis contente que mon style d'écriture plaise^^ Et merci pour ton commentaire détaillé Héloïse^^
Revenir en haut
Mia Dizambourg
Elève


Hors ligne

Inscrit le: 14 Sep 2006
Messages: 6
Année: Première
Age: 16 ans
Extraction: Bourgeoisie...

MessagePosté le: Sam Oct 21, 2006 07:21 pm    Sujet du message: La plume... Répondre en citant

Je veux juste rajouter quelque chose à vos critiques. Il est vrai que les descriptions sont courtes, voir même très courte. Cependant, c'est une nouvelle littéraire et non un roman. Donc je crois que tu t'en es quand même bien tiré, car on favorise l'action dans ce type d'écrit non ? ! Il y a quelques jours, j'ai lu une nouvelle qui n'avait qu'un paragraphe pratiquement >.< ! Je déteste cela. Là, il est vrai qu'il n'y a aucune trace de description o_O. Pour conclure, je préfère moi aussi quand il y a des descriptions, j'ai même tendance è en mettre trop... Mais je trouve que le travail de Jules est bien... ^^
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Héloïse Desproges
Elève


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2006
Messages: 27
Année: Seconde
Age: 16ans
Extraction: Domestique de Nobles
Localisation: Entre Ciel et Terre

MessagePosté le: Sam Oct 21, 2006 11:49 pm    Sujet du message: La plume... Répondre en citant

Héloïse Desproges a écrit:
Tâchons d'émettre une critique constructive... Razz


Une critique constructive n'est rien d'autre que ce qu'elle est : elle donne un avis objectif en vue d'apporter un regard neuf à l'auteur.
Mia, je ne sais pas si tu as eu l'impression que j'ai pu "casser" ce texte, mais ce n'était pas le cas. Rolling Eyes
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mia Dizambourg
Elève


Hors ligne

Inscrit le: 14 Sep 2006
Messages: 6
Année: Première
Age: 16 ans
Extraction: Bourgeoisie...

MessagePosté le: Mar Oct 24, 2006 12:00 am    Sujet du message: La plume... Répondre en citant

Nan nan nan ! Je ne faisais que dire, que m'semble que c'est normal si y'a pas beaucoup de description ! Very Happy
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jules Montaigu
Vétéran


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2006
Messages: 48
Age: 28 ans
Extraction: Vieille noblesse
Localisation: A l'institut... ou ailleurs!

MessagePosté le: Lun Nov 13, 2006 07:34 pm    Sujet du message: La plume... Répondre en citant

L'histoire est en cours de remaniement. Je vais essayer d'améliorer les tournures etc.. Je le reposterai quand ce sera fait^^ Wink
Revenir en haut
Sebastian Bougelet
Elève


Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2007
Messages: 4
Année: Seconde
Age: 15
Extraction: Noblesse decadente
Localisation: arrive de Namur en Belgique

MessagePosté le: Sam Avr 7, 2007 10:28 pm    Sujet du message: La plume... Répondre en citant

Meme si, en general, ce n'est pas trop mon type de lecture, j'ai vraiment bien aime ton style ainsi que cette histoire, malgres qu'effectivement elle soit un peu trop vite servie sous le nez du lecteur a qui tu ne laisses pas beaucoup de temps pour s'impregner de l'environment, de l'ambiance, et ce, je pense, a cause du peu de descriptions des elements que tu avances a vitesse grand v dans ton recit.
Par rapport aux critiques, je suis generalement du meme avis que les autres. Pour completer la critique emise par le professeur Montaigu, je te dirais comme conseil purement personnel, soit detaille un peu plus ta nouvelle en supprimant quelques elements non fondamentaux de ton histoire pour garder la meme taille, soit rajoute des details et descriptions sans tenir compte de la longueur.
Pour le reste, j'attends impatiemment de lire de nouvelles histoires ecritent par ta plume. Wink
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jules Montaigu
Vétéran


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2006
Messages: 48
Age: 28 ans
Extraction: Vieille noblesse
Localisation: A l'institut... ou ailleurs!

MessagePosté le: Jeu Avr 19, 2007 09:12 pm    Sujet du message: La plume... Répondre en citant

Merci bien pour ta critique, en vérité, c'était écrit sur le coup de l'inspiration, et j'avoue ne pas y avoir beaucoup retouché depuis. Manque de temps et/ou de motivation n_n Pour une autre texte de moi... Je sais pas si j'ai posté "Le éveil du diable" déjà... Je vais la mettre si c'est pas fait ^^'

(N'empêche, j'suis contente que mon style plaise ^^)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:16 am    Sujet du message: La plume...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Institut Estagiel Index du Forum >>> Hors Jeu >>> Vos créations Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo