Institut Estagiel Index du Forum
Institut Estagiel
1875 - Une école élitiste qui renferme de bien sombres secrets...
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Entretient avec Melle Duval
 
Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Institut Estagiel Index du Forum >>> Deuxième étage >>> Bureau du directeur
Auteur Message
Armand Estagiel
Directeur


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2006
Messages: 239
Age: 40 ans
Extraction: Haute Bourgeoisie
Localisation: Tenez-vous vraiment à la connaître ?

MessagePosté le: Mar Aoû 14, 2007 02:56 pm    Sujet du message: Entretient avec Melle Duval Répondre en citant

Les mains posées sur le bord de la fenêtre, Armand contemplait d'un oeil conquérant le parc de son domaine et les vastes forêts qui l'entouraient. La dernière semaine de préparation touchait à sa fin. Il était prêt. Prêt à accueillir ses nouveaux sujets… d'expérience. Il allait à la fois pouvoir défendre son idéologie et mener à bien le projet le plus fou jamais pensé. Les nouvelles découvertes scientifiques balayaient toutes les croyances liées à l'occultisme. La vérité devait se trouver dans la rationalité. Il y avait longtemps cru. Jusqu'à ce qu'un voyage en Grèce le mette sur la trace de vieux documents… Sa rencontre avec Ermès fut ensuite déterminante. Avec son aide, il allait récolter toutes les graines égarées dans le vaste monde et développer leur pouvoir pour mieux le comprendre et mieux l'utiliser. L'Homme se trompait en se tournant vers les machines. La puissance de ces monstres de métaux, si elle leur donnait une illusion de supériorité, ne changeait en rien leur condition. Tous se laissaient aveugler par un progrès évident et facile, tandis que la médecine stagnait, que des gens mourraient de maladies et de blessures que les peuples les plus barbares guérissaient depuis des millénaires. Les opérations chirurgicales effrayaient encore plus que la mort elle même et le plus simple était de critiquer les mœurs des pays civilisés qui la pratiquait. Les créations de Dieu étaient trop précieuses pour que l'on osât y toucher. La machine humaine était pourtant capable grands prodiges, les sujets qu'Ermès lui avait décelé en étaient la preuve. Il allait les développer… Il allait ouvrir les portes d'une ère nouvelle…

Mais laissons ces ambitions de côté. La gérance de l'école et de ses occupants faisait parti de ses priorités. Tous les éléments instables devaient être repérés. Il n'était pas question de laisser une bille se glisser dans les engrenages de ses plans. Tous les élèves devaient par conséquent être surveillés de près, et la personnalité de chaque professeur devait être méticuleusement analysée. Aujourd'hui, justement, il attendait le professeur de littérature. Une certaine Samantha Duval qu'il avait engagé par courrier quelques semaines plus tôt (étant donné la localisation de l'école, il ne pouvait respecter la tradition des "entretiens d'embauches" et cela ne le dérangeait pas dans la mesure où il pouvait renvoyer sans remords quelqu'un qui ne répondrait pas à ses attentes chez lui). Son profil correspondait bien au poste et elle bénéficiait qui plus est d'un don d'empathie plus développé que la moyenne.

Il regarda la montre attachée à son gilet par une chaîne d'argent. L'heure de l'entretient arrivait. C'était la jeune femme qui avait fait la démarche de le lui demander, sans quoi il ne lui aurait pas proposé. Il se détacha donc de la fenêtre et retrouva son fauteuil. Là les jambes croisées, il alluma une pipe à bec d'or blanc en guettant l'entrée de son invitée. Lorsque des coups retentirent contre la porte il abandonna sa pipe sur un socle d'ivoire, et se composa un visage accueillant pendant qu'une domestique ouvrait le passage à la demoiselle. Il se redressa dès qu'elle parut et alla à sa rencontre pour la saluer en lui baisant le bout des doigts.


- Très honoré de vous accueillir dans mon établissement Mademoiselle Duval.


Il lui fit signe de prendre place et attendit qu'elle le devance pour regagner sa sienne. Sa haute position ne lui faisait pas oublier les bonnes manières.

- Avez-vous fait un bon voyage ? lui demanda-t-il très amène en croisant ses mains sur son bureau.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité







MessagePosté le: Mar Aoû 14, 2007 02:56 pm    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Samantha Duval
Professeur


Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2007
Messages: 24
Age: 26ans
Extraction: bourgeoisie

MessagePosté le: Mar Aoû 14, 2007 09:26 pm    Sujet du message: Entretient avec Melle Duval Répondre en citant

Premier pas dans l'ecole.Première rencontre.Les battements du coeur de Samantha s'acceleraient au fur et à mesure qu'elle approchait du bureau.Ses talons claquaient sur le sol, ferme et decidés, pourtant la jeune femme elle, ne l'était pas; ferme et decidée.Oui elle avait été aux quatre coins du monde, partant à l'aventure sans jamais que la peur ne lui tambourine le ventre.Pourtant la ses nerfs étaient sur le point d'exploser.

Elle venait de rentrer d'un voyage passionnant qu'elle avait eu en Egypte, ayant silloner le Nil et ces magnifiques bords anciens. La terre foulée par Pharaon était d'une beauté epoustouflante sous le soleil de plomb qu'avait subi dans une autre vie des milliers d'exclaves pour lever les pyramides et les sphinx garguantuesques.

Puis elle été revenue chez elle, dans le foyer familial. Son père au courant de son arrivée avait mis prestement les voiles. A peine deposa-t-il un baiser léger sur la joue de la jeune femme.Comme elle était belle, la petite Sam, belle a fendre le coeur, celui de son père qui ne pouvait que realiser ô combien elle resemblait chaque jour davantage à sa mère defunte.Il avait claqué la porte et été rentré tard, pensant que Samantha était dejà endormie. Elle l'avait entendu pensé, "comme elle est belle, comme elle lui ressemble...Je t'aime tant ma chere enfant mais ton visage me renvoie la triste image de ma douleur depuis trop longtemps plantée..."Et les larmes avait coulées le longs des joues de son père alors que sans un bruit il refermait la porte.Cette douleur immense, Sam la ressentait comme si elle était sienne. C'était ce qui arrivait ces derniers temps.Lorsqu'elle entendait les pensées secrètes des autres elle ressentait aussi leur humeur comme si elle avait était sienne.Alors les larmes avaient aussi coulé sur les joues nacrées de la jeune femme.

Et le lendemain, elle était descendue. Bien sûr son père était déjà parti, et alors elle avait prit son dejeuner seule dans le salon d'hiver. C'est en lisant le journal qu'elle avait trouvé l'annonce du directeur. Alors elle se saisit d'une plume et n'hesita plus un instant.Le directeur l'avait engagé et une semaine plus tard, elle partait pour l'institut.

Mais aprésent qu'elle allait rencontrer Armant; la confiance qu'elle avait en elle s'estompa à chaque nouveau pas qu'elle faisait vers le bureau du directeur.Sa jolie robe de soie légère collait à sa peau, en raison de la chaleur, laissant ses jambes un peu plus decouverte que la bienseance autorisait..

Apresent, elle était devant la porte...Son coeur s'emballait plus à chaque seconde.Elle ferma les yeux, puis prit une profonde inspiration avant de prendre son courage à deux mains et de toquer à la porte.
Deux coups secs, rapides et distincs.Une petite bonne vint lui ouvrir pour la conduire à celui avec qui elle avait rendez-vous...

Alors elle entra dans la pièce et c'est alors qu'elle le vit. Son coeur ne fit qu'un bond dans sa poitrine, mais il fut tel que la jeune femme n'en avait jamais connu. Violent et pourtant si agréable... C'est alors qu'il s'approcha d'elle pour la saluer. Il prit sa fine main dans la sienne, et se contact chaud, en rien d'autre que courtois eu pourtant comme rconsequence chez le professeur de litterature des frissons imperceptibles à Armant, qui lui parcoururent tout le corps.

"Bonjour, Monsieur le Directeur."

Puis il l'invita à s'asseoir, ce qu'elle fit, et la discussion s'engagea, des plus communes et des plus appropriées.

"J'ai fait un excellent voyage je vous en remercie. Je dois dire que j'epprouve une certaine excitation..."

...depuis que j'ai posé les yeux sur vous... pensa-t-elle. Mais elle se garda bien de prononcer ces paroles à voix haute. Etiquette oblige.

"...A l'idée de commencer mes premiers cours..."

Il posa son regard sur elle et elle rosit légèrement, heureusement d'ailleurs, car son interlocuteur ne pu le deceler. Merci chere controle de soi...
[/img]
Revenir en haut
Armand Estagiel
Directeur


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2006
Messages: 239
Age: 40 ans
Extraction: Haute Bourgeoisie
Localisation: Tenez-vous vraiment à la connaître ?

MessagePosté le: Dim Aoû 19, 2007 12:46 pm    Sujet du message: Entretient avec Melle Duval Répondre en citant

La jeune femme qui apparut dans son bureau niait les caricatures généralement associées à sa profession. Elle n'avait rien de la vieille fille laide et sèche. On se la représenterait plus aisément sur les planches d'un théâtre, à chanter ou jouer pour un publique admiratif, que derrière un bureau à exercer sa maigre autorité sur quelques élèves indisciplinés. C'était une belle femme. Le type de femme qui pouvait trouver sans mal un époux intéressant et mener une vie paisible dans la capitale, à l'abri des soucis et du besoin. Pourtant, elle était venue à lui, dans cet endroit isolé, intégrer un microcosme où la réussite sociale et professionnelle n'était pas assurée… Armand était plus qu'intrigué. Il releva évidemment l'étrange légèreté de sa robe, plus proche du style antique que de la mode moderne. Une partie de ses jambes était visible. Personne n'aurait toléré semblable parure, même en été… Un autre directeur que lui l'aurait renvoyé sans préavis au nom de l'indécence, de la vulgarité. Il se demandait si elle en était consciente. Etait-ce un test ? Une provocation ? Ou voulait-elle simplement affirmer son statut de femme libre, émancipée de la rigueur de la société ? La réserve de son attitude jurait cependant avec son allure tapageuse… Une gêne, discrète mais palpable, l'enveloppait.

Elle répondit poliment, sobrement à ses questions d'usage. La suite de ses paroles l'intéressa davantage. C'était lorsque les gens prenaient les devants que les entretiens devenaient plus… révélateurs. Au premier abord, elle affirmait sa détermination, sa volonté, et témoignait d'une certaine force de caractère. La plupart des nouveaux employés ne cachaient pas leur appréhension à l'idée d'œuvre sur un terrain encore inconnu. Mais Armand cherchait toujours des doubles sens. Pourquoi entamer une carrière de professeur ici l'enthousiasmerait-il tant ? Le lieu ? Le projet donné ? Le directeur et sa réputation ? Ne lui avait-elle pas demandé un entretient ? Il comptait bien avoir ses réponses à ses questions avant qu'elle ne quitte son bureau… Un sourire satisfait, loin de ses réflexions profondes, s'étala sur ses lèvres étroites.


- J'apprécie votre assurance et je ne doute pas un instant qu'elle ne se fonde sur d'excellentes capacités, car il en faudra… pour former l'élite. – Son regard se fit plus profond. - Nous allons, ensemble, vivre une incroyable expérience, et je constate avec plaisir que mes projets séduisent des personnalités hors du commun. C'est ce qu'il me faut. Des personnes qui n'hésiteront pas à assouplir quelques règles morales et disciplinaires pour rendre le système scolaire moins carcéral… - D'une voix plus caressante, il poursuivit : - Mais, il ne faut pas pour autant y voir pour autant l'idée d'un relâchement des mœurs. Il serait dommage que l'attention de vos élèves soit détournée par vos belles jambes…

L'autorité perçait son regard, en dépit du sourire complice qu'il lui envoya. La tournure de la phrase avait un côté plaisant, séducteur, mais elle n'en contenait pas moins un ordre qui ne saurait être contredit. De nombreux étudiants appartenaient à la haute société, il n'était pas question de frapper leur pudeur.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Samantha Duval
Professeur


Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2007
Messages: 24
Age: 26ans
Extraction: bourgeoisie

MessagePosté le: Lun Aoû 20, 2007 03:28 pm    Sujet du message: Entretient avec Melle Duval Répondre en citant

La jeune femme lui sourit gracieusement.

"N'ayez aucun crainte, cher directeur.Mes tenues de professeur seront tout à fait approprié à ma tâche.Quand aux moeurs, eh bien; on me les a inculqué chaque jour depuis ma naissance...Je suis sur que nos petite tête blonde n'auront rien à redire à l'education qui leur sera fournie ici.J'ai étudié de part le monde les techniques diverses et variées et croyez-moi, l'excès d'autorité ne donne rien de bon exepté des ames revoltés par une injustice.Cependant, une education trop laxiste donne le même resultat à ceci près que les elèves ne sont pas revolté contre l'autorité mais contre le système entier.La juste mesure des choses et donc l'arme adequate pour eduquer de jeunes nobles."

Samantha avait entendu les questionnement du directeur, ou tout du moins sa curiosité ce qui eut pour effet de la faire rosir à nouveau...Ne rien laisser paraitre, ne rien laissait paraitre.

"Cher directeur, je suis sure que beaucoup de questions se bousculent dans votre tête...Pourquoi choisir une ecole, et ne pas se contenter du confort opulant familial?J'ai très vite comprit dans mon enfance que la famille ne fais pas tout et je pense que la fonder maintenant serait inadequate.Je veux permettre à ces jeunes gens d'avoir la chance que je n'ai pas eu : developper leur...hum voyons voir...nous dirons "qualités" pour les emener a leur apogé sans pour autant leur imposer une solitude bien trop souvent assimilé. Et puis, votre personne n'est plus à presenter et je dois dire que vous m'intriguez..."

Ou plutot vous me troublez plus qu'aucun homme auparavant, pensa-t-elle.

"Je pense donc que ce peut etre une experience enrichissante sur le plan humain."

Sam fini ainsi sa tirade, les yeux brillants.
Revenir en haut
Armand Estagiel
Directeur


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2006
Messages: 239
Age: 40 ans
Extraction: Haute Bourgeoisie
Localisation: Tenez-vous vraiment à la connaître ?

MessagePosté le: Mar Aoû 21, 2007 09:52 pm    Sujet du message: Entretient avec Melle Duval Répondre en citant

C'est avec un regard intense et analytique accompagné de cet air intéressé qu'il savait si bien se donner lorsque l'on s'adressait à lui que le directeur suivit les propos de la jeune femme. Elle avait pris à juste titre ses remarques comme une invitation à exprimer sa vision des choses. Quant il le pouvait, il évitait de poser des questions à ses interlocuteurs. Pour obtenir des informations peu accessibles dans une conversation classique, il était important de donner l'illusion de la liberté aux intervenants. Sans les digues d'une demande clairement formulée, on finissait souvent par oublier les réserves du début, et par s'écarter du principal. Mais la demoiselle Duval sut rester dans le sujet et trouver les bons mots pour lui montrer qu'elle partageait son opinion, avec une modération appréciable… Une élévation aussi véhémente que stupide contre le système aurait été malvenue. Armand se fiait souvent aux premières impressions, et la jeune femme savait les "pièges". Lorsqu'elle se tut, il acquiesça lentement en déclarant d'une voix douce et posée :

- Une juste mesure… Tout se résume à ça. Vous ciblez très bien les limites du projet. C'est tout à votre honneur…

Il lui envoya un sourire et lui laissa reprendre la parole. S'il n'en laissa rien paraître la suite le dérangea en même temps qu'elle attisa sa curiosité. La jeune femme venait d'effleurer ses dernières pensées, ou, tout du moins, le sentiment qu'elles dégageait, et elle s'en servait pour écarter ses interrogations. Ermès lui avait confirmé son don d'empathie et il devait se méfier… Il avait beaucoup trop à cacher. Mais, à priori, il prenait peu de risques. Peu de sentiments se déployaient avec intensité chez lui, il savait les dissimuler, à lui comme aux autres. Il releva l'éclat de ses yeux lorsqu'elle lui avoua l'attirance qu'elle avait pour lui, mais il sembla l'ignorer.

- La famille peut attendre en effet. Depuis son apparition sur terre l'Homme n'a jamais su se détacher d'une nature animale qui fait de la pérennité le but ultime de l'existence. On aurait pourtant tors de plaindre ou mépriser celui qui refuse de se ployer à cette règle. Nous pouvons développer d'autres désirs tout en éprouvant l'absence du premier. C'est une chose que l'on peut accorder aux hommes, mais que l'on a toujours refusée aux femmes… Peu d'établissements aussi prestigieux que le miens oseraient établir des postes mixtes. Vous avez eu raison de saisir votre chance…

Et, avec cet art de réagir à chaque propos dans un enchaînement logique, il se pencha vers elle en plongeant un regard profond dans le sien afin d'aborder le thème qui l'intéressait vraiment :

- Mais je crois comprendre que l'identité du directeur a joué un certain rôle dans votre décision… Chercheriez-vous à vérifiez les commérages honteux que l'on répand sur mon compte ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Samantha Duval
Professeur


Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2007
Messages: 24
Age: 26ans
Extraction: bourgeoisie

MessagePosté le: Mar Aoû 28, 2007 11:42 am    Sujet du message: Entretient avec Melle Duval Répondre en citant

La jeune femme blonde sourit aux dires du directeur.Decidement, cet homme était des plus surprenant.

"Cher directeur, croyez vous vraiment que j'aurai fait tout ce chemin pour de vil racontars sans interet?Il y a bien longtemps que je me suis detachée des rumeurs...En ayant était très jeune la proie croyez-moi, je me passe bien du point de vue des gens bien-sous-tout-rapport et me forge ma propre opinion...Vous n'avez guère à vous en inquiétez..."

Puis un peu mal à l'aise face au regard profond de son nouveau patron, troublée, le rose léger aux joues, elle continue:

"C'est vrai que le directeur de l'etablissement m'a particulièrement interpellée..."

...Et apresent me trouble au plus haut point...

"...Et apresent que je me retrouve face à vous mon choix se confirme fortement cher directeur; et je ne regrette en aucun cas mon choix.Nous semblons partager le même genre de principe, et le même type d'education...Je pense donc qu'il n'y a aucune raison que l'on ne s'entende pas..."

...Et même plus, que l'on s'entende très bien...

"Ainsi, si je souhaitais vous rencontrer, c'était bien pour avoir une idée de ce qui m'attendait et non preter foi à de vagues dires inninterressants.Quand au reste, comptez sur moi pour qu'aucun secret ne sorte d'ici par mon intermediaire..."

Oui. C'était bien vrai.Tout à coup la belle se trouvait sous l'emprise d'une force qu'elle n'avait jusqu'alors qu'entraperçu.
Revenir en haut
Armand Estagiel
Directeur


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2006
Messages: 239
Age: 40 ans
Extraction: Haute Bourgeoisie
Localisation: Tenez-vous vraiment à la connaître ?

MessagePosté le: Dim Sep 9, 2007 09:35 am    Sujet du message: Entretient avec Melle Duval Répondre en citant

[Désolé pour ce retard... J'ai préféré mettre un terme assez rapide à l'entretient pour mieux le prolonger à l'avenir. J'espère que ça t'iras.]

Il est une époque, pas si lointaine, où les médisances allaient bon train lorsque le nom Estagiel effleurait les conversations. Armand le savait, même si l'on se taisait sur son passage, même si, face à lui, on n'hésitait pas à tout nier. L'hypocrisie règne quand la crainte est maître. Qui ne redouterait pas son courroux ? Un homme de pouvoir comme lui était capable de tout… et de bien pire si l'on croyait ce qui se disait… Mais la demoiselle Duval prenait ses distances avec la Rumeur. Un bon point pour elle. Il n'aurait donc rien à démentir, même si tout ce que l'on pouvait lui reprocher était, en partie, fondé. Sans se départir de son sourire appréciateur, le directeur acquiesça. Il remarqua ensuite un rougissement léger, une gêne discrète mais palpable lorsque l'on cherche à l'évaluer. Ce type de réaction ne lui était pas étrangère, loin de là et sa méfiance naturelle baissa quelque peu. La belle Samantha ne sera pas son ennemie tant qu'il ne la décevra pas… Ainsi, lorsqu'elle lui affirma qu'il n'y avait aucune raison qu'ils ne s'entendent pas, il murmura en réponse :

- Aucune en effet…

Restait à savoir s'ils pourraient être en accord sur le reste de ses projets… Mais il se faisait peu de soucis, puisqu'il savait enflammer son auditoire par un discours passionné lorsque le sujet était abordé. S'il embellissait largement ses idées, il ne jouait pas. C'est la grandeur de ses ambitions qui l'a élevée, dans la démesure qui fait les grands hommes.
Pour lors, il allait tester encore cette nouvelle enseignante. Il allait lui donner quelques indices, puis la laisser voler de ses propres elles afin de mieux la posséder.

- Les grandes études n'ont jamais été réservées qu'aux bonnes familles. Je me suis longtemps demandé s'il était possible de dispenser un enseignements similaire aux petites gens et d'en obtenir des résultats convaincants. Quinze ans de misère ne devraient pas nuire aux prodiges…
Comment les trouvez me demanderez-vous ? Et je vous répondrais qu'une perle, même couverte de boue, finie toujours par éclater au grand jour si vous vous donner la peine de la chercher.
Si les prolétaires que vous croiserez dans vos cours n'ont à priori rien d'exceptionnel, vous comprendrez à force de les côtoyer que ce ne sont pas des va-nu-pieds ordinaires… Vous leur trouverez peut-être des points communs avec vous… qui sait… Mais je vous laisserais découvrir votre classe, et si vous avez de nouvelles questions, n'hésitez pas à venir me les poser.


Il se leva et tendit son bras à la demoiselle pour l'inviter à en faire autant. Il était inutile de s'attarder davantage pour l'instant…

- Ma porte sera toujours ouverte pour vous. En attendant, gardez l'œil. De curieuses alliances risquent de se former entre des milieux qui préfèrent s'éviter… J'espère que vous saurez partager mon intérêt quant l'évolution du microcosme.

Il lui envoya un sourire complice, et baisa la main pour la saluer.


- Ce fut un plaisir de faire votre connaissance mademoiselle Duval. J'espère que cet entretient pourra se prolonger à l'avenir.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:41 pm    Sujet du message: Entretient avec Melle Duval

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Institut Estagiel Index du Forum >>> Deuxième étage >>> Bureau du directeur Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo