Institut Estagiel Index du Forum
Institut Estagiel
1875 - Une école élitiste qui renferme de bien sombres secrets...
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Bal du 16 septembre
 
Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Institut Estagiel Index du Forum >>> A l'intérieur du château - Rez-de-Chaussée >>> Salle de Bal
Auteur Message
Armand Estagiel
Directeur


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2006
Messages: 239
Age: 40 ans
Extraction: Haute Bourgeoisie
Localisation: Tenez-vous vraiment à la connaître ?

MessagePosté le: Ven Aoû 31, 2007 02:48 pm    Sujet du message: Bal du 16 septembre Répondre en citant

Le mois de septembre était entamé de moitié lorsque le premier bal fut organisé en l'honneur de la rentrée. Armand Estagiel avait choisi de rompre avec la tradition pour laisser le temps à chaque élève de s'adapter à sa nouvelle vie, à ses nouveaux camarades.
Depuis l'annonce de l'événement au début de la semaine, la soirée à venir avait généreusement alimenté les conversations de la belle société. On préparait ses plus beaux atours, et on se demandait quel orchestre allait se présenter. Les jeunes filles montraient plus d'enthousiasmes que les jeunes hommes, puisque la plupart attendaient leurs dix-huit ans avec impatience pour prendre part à ce type de fêtes. Cependant, beaucoup n'avaient oser en souffler mot à leurs parents…
Chez les prolétaires on se réjouissait beaucoup moins. L'appréhension était palpable. Leurs plus beaux vêtements ne pourraient jamais rivaliser avec les classes aisées. Certains d'éveiller mépris et condescendances, beaucoup s'abstiendraient volontiers de la chance qui leur était donnée. La tolérance du directeur était à double tranchant.

Ce soir là, un beau dîner avait été servi et le dessert attendait les élèves dans la salle de bal. Deux domestiques, en habit d'opéra, encadraient l'entrée pour accueillir les invités. Sur une petite scène, un orchestre à la mode ouvrait le bal avec les notes vives et légères de Vivaldi. Une longue table recouverte d'un draps blancs et richement garnie avait été disposée contre un mur. De grandes pièces montées, véritable plaisir pour les yeux, la surplombaient aux côtés de flûtes de champagne en cristal et de plateaux d'argents garnis de pâtisseries.
Au fond de la salle, des boîtes de jeux et des cigares avaient été placés sur de petites tables entourées de fauteuils pourpres.

En bon maître de maison qu'il était, Armand attendait ses convives prêt du banquet, le sourire au bord des lèvres. Un verre encore plein tournait entre ses doigts. Cette soirée s'annonçait riche d'information pour le bon observateur qu'il était.

La fête pouvait commencer.


[Vous devez obligatoirement poster à la suite de ce sujet. Il vous sera ensuite possible d'en ouvrir d'autres si vous souhaitez vous isoler avec quelques joueurs ou vous diriger vers un coin particulier : banquet, tables de jeux.
Le bal sera ouvert jusqu'à la fin du mois de Septembre.]
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité







MessagePosté le: Ven Aoû 31, 2007 02:48 pm    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Rose de Saunier
Elève


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2007
Messages: 9
Age: 17ans
Extraction: Noblesse

MessagePosté le: Jeu Sep 13, 2007 10:05 pm    Sujet du message: Bal du 16 septembre Répondre en citant

Rose entra dans la salle de bal. Habituée au luxe des grands salons parisiens, elle ne fut pas surprise du décor fastueux qui y régnait.
Contrairement à certaines personnes, elle n’était pas du tout excitée par cet évènement. En arrivant dans cette école éloignée de tout, elle avait espéré échapper à ces soirées ennuyeuses où elle ne se sentait pas à sa place.

Rose avait à peine conscience de la mode et des usages lors de ces soirées. En Amérique et à Paris, c’était sa mère qui s’occupait de sa tenue et autres détails et Rose avait écouté ses conseils d’une oreille distraite. Aussi était-elle habillée trop simplement pour un bal : une robe crème et rose pâle, élégante mais plus appropriée pour une petite réception.
Rose s’attendait donc à une soirée mortellement ennuyeuse, elle savait bien appris à danser mais sans grande motivation et d’ailleurs (et peut être à cause de son allure particulière) personne ne l’avait jamais invité.

Néanmoins, il n y aurait pas de parents ni de chaperons pour surveiller leurs progénitures et peut être pourrait-on rencontrer des personnalités intéressantes et parler d’autre chose que de chapeaux, parfums et rumeurs.
Enfin pour le moment elle était…seule. N’aimant pas trop se faire remarquer, Rose avait préféré arriver en avance mais tout de même, elle ne pensait pas arriver la première !

Pas tout à fait, le directeur était là, prêt du banquet.
Immédiatement, Rose traversa la salle pour aller le saluer. Elle esquissa un petit salut et dit d’une voix polie :

"Bonsoir Monsieur le directeur. Félicitations pour cette soirée, cette salle est absolument magnifique ! J’espère que les autres élèves ne vont pas tarder à arriver afin que le bal puisse enfin commencer"

"Enfin commencé" tu parles ! Rose n’en avait absolument rien à faire de tout cela mais enfin, elle avait fait ses politesses. Etant seuls, la conversation allait sûrement durer quelques minutes afin de parler de banalités polies comme le voulait l’usage.

Rose observa ce fameux directeur dont tout le monde parlait tant du coin de l’œil.
Elle comprenait pourquoi on lui prêtait tant d’histoires affreuses, son physique était des plus… effrayant, c’était le mot.
Mais Rose n’avait pas peur, elle état plutôt intriguée, quelle pouvait être la personnalité d’un homme qui en dégageait tellement ?
_________________
A poor player that struts and frets his hour upon the stage...
Revenir en haut
Justinien de Labastide
Bibliothécaire


Hors ligne

Inscrit le: 01 Aoû 2007
Messages: 13
Age: 75 ans
Extraction: Vieille Noblesse

MessagePosté le: Dim Sep 16, 2007 01:18 pm    Sujet du message: Bal du 16 septembre Répondre en citant

Il était un peu moins de 21 heure et Justinien se décida à finalement aller au bal ...

"ca permettra de faire de nouvelles rencontres ... de discuter de pas mal de sujets ..." se disait-il pour se convaincre pendant le trajet qui le séparait de la bibliothèque de la salle de bal ...

Il s'était vétu d'un splendide costume d'un bleu profond qu'il s'était fait offrir en chine ... il était d'une légèreté magique, et la lumière s'y reflétait de facon féerique ... le patron lui, avait été déssiné selon les souvenirs des costumes de son père et l'ensemble était étrange aux premiers abords, tant influencé par l'orient qu'il avait traversé ... Ce n'était pas un pur costume à la mode, ni complètement décalé, mais les lignes droites des chutes tranchaient avec certaines autres parties anormalement longues, faisant parfois penser à une toge ... L'habit conférait une certaine liberté de mouvement, et une posture assez imposante, sans pour autant être écrasante ...

Arrivé devant la salle, Justinien ne pu s'empécher de grimacer en entendant les sonoritées d'un morceau trop connu de Vivaldi ... Sans compter que l'orchestre n'égalait pas non plus les ensembles de la cour des Indes ... Ce retour rapide à la mode et aux coutumes Européennes continuait encore à le pertuber, et son caractère n'en était que plus instable ...

Il rentra d'un pas assuré mais légèrement boitillant et se dirigea vers le buffet où l'action semblait n'avoir que peu commencée ...

Il se placa près de la jeune fille et salua d'un geste le directeur, puis la demoiselle avant de prendre part à la conversation, sa voie étonnament calme et profonde, grave et caverneuse, mais toujours chaleureuse.

"Bonsoir monsieur le directeur, c'est un honneur pour moi de vous rencontrer enfin, votre idée de bal est vraiment excellente, et j'espère qu'elle aura l'effet escompté" puis, jetant un coup d'oeil sur le buffet "Mais je crois voir là une bouteille de vin Italien de 1759 ! Je ne savais point que votre cave était aussi complète ! Je dois vous avouer que meme après mon périple, les meilleurs vins sont ceux que l'on fait en Europe.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jikael Aurenais
Elève


Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2006
Messages: 25
Année: Seconde
Age: 15 ans
Extraction: Classe ouvrière

MessagePosté le: Lun Sep 17, 2007 06:42 pm    Sujet du message: Bal du 16 septembre Répondre en citant

Quelle effervescence l'annonce du bal avait-elle provoquée ! Les bourgeois et nobles s'impatientaient à l'idée d'un tel événement. En effet, quelle plus belle occasion de se montrer en société – bien que réduite –, de pavaner et d'afficher leur statut. Jikael aussi avait hâte. Bien entendu, il ne comptait pas sur de luxueux tissus. Il préféra se présenter dans son uniforme habituel, qu'il avait une dernière fois reprisé avant le jour J. Cependant, il n'espérait pas pouvoir ainsi se mêler aux plus riches. Ce n'était pas faute d'être tenté. Seulement il se disait qu'un bal, malgré – et peut-être aussi grâce à – tout les salons qu'il avait pu fréquenter en tant que domestique, n'était pas le meilleur moment quand la seule chose qui serait d'importance serait le paraître. Aucune chance de se rattraper par les mots.

Le fait est que Jikael se présenta au bal. Pourquoi était-il venu finalement, il aurait eu du mal à l'expliquer sans recevoir des regards interrogateurs. Avoir de grandes chances d'être rabaissé, cela ne lui plaisait pas plus qu'à d'autres, mais la curiosité prenait parfois le dessus. Et il serait cette fois plus libre de ses mouvements. Ce dernier point l'encourageait plus qu'il ne l'aurait reconnu, en plus de l'idée que cet événement serait différent. A cause du lieu, de l'âge des participants, des différences de statuts (l'attitude des nobles envers les bourgeois devait fournir un spectacle rassurant, se dit-il en tant que fils d'ouvriers.), de cette école...
Et de son directeur. Peu de rumeurs sur celui-ci s'était imprimées dans la mémoire du jeune garçon, mais il le remarqua assez vite près du banquet, entre deux épaules. Déjà au discours de début d'année il l'avait trouvé hors-norme, que ce soit au niveau de l'apparence ( ce qui n'était pas négligeable pour un personnage avec un tel poste, sûrement cela ne devait pas s'arrêter là ) ou de la forte impression qu'il dégageait. Jikael était à la fois admiratif, envieux mais inquiet qu'une personne puisse avoir une telle présence. Son regard dévia pourtant vers le banquet. Il avait eu l'occasion d'en voir, mais jamais d'y toucher. Un luxe de plus pour ceux qui, comme lui, n'avait pas eu la chance d'en profiter auparavant. C'était étourdissant. Il n'aurait pas besoin de toucher aux flûtes de champagne pour ça.

Jikael se posta à l'écart, à mi-chemin entre le banquet et les tables de jeux. Alors qu'il s'enorgueillissait d'avoir appris les us et coutumes des plus riches, il n'avait aucune idée de l'organisation d'un bal et de la façon dont se comporter pour se fondre au mieux, voire se faire oublier. Il n'avait pas l'intention se faire remarquer plus que nécessaire.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Aramis De Lillois
Elève


Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2006
Messages: 72
Année: Terminale
Age: 17
Extraction: Noblesse

MessagePosté le: Jeu Sep 20, 2007 04:10 pm    Sujet du message: Bal du 16 septembre Répondre en citant

Aramis se sentait tout émoustillé. Ce bal allait être l'occasion de rencontrer de nouvelles personnes et de se faire des amis. Elle se sentait un peu seul dans cette école, dont l'atmosphère lui pesait.
Elle se dirigeât vers la salle de bal, les cheveux attachée et habillée d'une de ses plus belles robes rouge, tout en taffetas et en dentelle, et vraiment pas pratique pour se déplacer. Elle avait mis beaucoup de temps à se préparer, s'emmêlant dans sa propre robe et luttant contre ses pinces à cheveux qui ne voulait jamais tenir comme elle le souhaitait.
"C'est pas ce soir que je pourrait faire la course" Pensât-elle.
Elle entrât dans la salle, essaya de reconnaître les personnes déjà présente. Mais a part le directeur, elle ne connaissait personne. Elle se dirigea vers lui et fit une courbette.
"Bonsoir, Monsieur."
Sans plus de cérémonie, elle chercha une place ou s'asseoir. Le directeur lui faisait toujours aussi peur.
Elle vit un jeune homme a l'écart qui semblait s'émerveiller du luxe ambiant et qui semblait perdue. Il avait l'air aussi à l'aise qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine. Elle décida d'aller lui parler. Au moins quelqu'un a qui elle n'aurait pas a faire des faux compliments, comme elle avait souvent dû le faire quand elle était en présence de noble.
"Bonjour, je m'appelle Aramis de Lillois. Ravie de faire votre connaissance."
Elle tendit sa main, en attente d'un baise main.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kain Cederblade
Elève


Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2006
Messages: 38
Année: Seconde
Age: 16 ans
Extraction: Classe déficiente
Localisation: ...!

MessagePosté le: Mar Oct 9, 2007 03:06 am    Sujet du message: Bal du 16 septembre Répondre en citant

Affublé de vêtements rétrécissant le fossé des classes sociales, Kain entra d’un pas décidé dans la salle du bal. Il scruta d’abord la salle pour se faire une idée du genre de personnes avec lesquelles il pouvait avoir à faire. Son regard se posa en premier lieu sur les représentantes de la gente féminine puis sur deux hommes—ou plutôt un homme et un garçon qui semblait de son âge ou moins—et pour finir, il reconnut le directeur de l’institut, Armand. Kain se dirigea d’instinct vers celui avec qui il avait le plus d’affinités. Quelques élèves étaient aussi venus le saluer mais il passa outre ce détail et pris la parole sans remarquer qu’Aramis attendait son baisemain.

-Bonne soirée, monsieur Estagiel. C’est un réel honneur que de pouvoir vous rencontrer en ces lieux. Mon nom est Kain Cederblade, ravis de faire votre connaissance.

L’enfant « adopté » fit une révérence raffinée à son directeur. Il ne lui semblait pas nécessaire de pousser la discussion avant qu’Armand ne se prononce. De plus, une charmante demoiselle se tenait à ses côtés. Il tourna la tête vers elle et lui sourit.

(Ce n’est pas très long car je manque d’inspiration. Aramis, dis-moi aussi si on considère qu’on se connait déjà.)
_________________
~Qui aime bien châtit bien~
°Darkness sleeps in every heart, no matter how pure°

Kain et Abel
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:22 am    Sujet du message: Bal du 16 septembre

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Institut Estagiel Index du Forum >>> A l'intérieur du château - Rez-de-Chaussée >>> Salle de Bal Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo