Institut Estagiel Index du Forum
Institut Estagiel
1875 - Une école élitiste qui renferme de bien sombres secrets...
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
[Validé] Jikael Aurenais
 
Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Institut Estagiel Index du Forum >>> Hors Jeu >>> Présentations
Auteur Message
Jikael Aurenais
Elève


Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2006
Messages: 25
Année: Seconde
Age: 15 ans
Extraction: Classe ouvrière

MessagePosté le: Jeu Aoû 24, 2006 07:23 pm    Sujet du message: [Validé] Jikael Aurenais Répondre en citant

Nom : Aurenais
Prénom : Jikael
Date de naissance : 17 décembre 1859
Age : 15 ans.
Classe sociale : Classe ouvrière.
Région : Haute-Normandie, Le Havre.


Profession : Élève en seconde.
Particularité(s) : Grande résistance aux maladies. L'organisme de Jikael est extrêmement réactif à tout virus et toute bactérie qui tenterait de le rendre malade. Peut-être quelques minutes, au pire quelques jours, avant que ses anticorps ne détruisent totalement l'intrus. Bien sûr, le garçon n'a aucune idée des mécanismes ainsi mis en jeu, mais il s'en satisfait. Après tout, s'il guérit, cela lui suffit.
Rôle dans l'école : Élève ayant de grandes chances d'être cobaye.


Famille : Jikael est issu d'une famille ouvrière modeste implantée dans la région depuis le début du siècle. Ses parents s'installèrent en ville suite à la construction de nouveaux quartiers.

Mme Adèle Aurenais, la mère, travaille en tant que domestique chez un riche entrepreneur anglais, le « Sir », ayant très tôt fait fortune grâce à l'économie florissante du port. De bonne nature, elle s'entend plutôt bien avec la majorité du personnel, particulièrement avec une jeune bretonne, qui l'inspira fortement pour le baptême de ses enfants. Elle est dotée d'une grande patience, indispensable pour élever des bébés turbulents, et ce qui se révéla bien utile avec son mari.

En effet, après avoir été employé comme docker, M. Paul Aurenais commença à prendre la mauvaise habitude de passer un certain temps dans les bars après une dure journée de labeur, accompagnés de ses collègues. Ce qui est redoutable pour le foie, à long terme, et pour la maîtrise de soi, à court terme. Heureusement pour la solidité de la cellule familiale qu'il n'a pas l'alcool violent.

Jikael n'a plus que deux frère et soeur, Eon et Lena, des jumeaux de 7 ans.


Biographie :
Le garçon naquit au beau milieu de ce que ses parents appelaient leur foyer. C'était une pièce sombre et trop petite, encombrée par trois enfants, dont le plus jeune avait à peine 2 ans. Tous des garçons. Une jeune femme enceinte avait assisté la mère à l'accouchement. Le bébé sorti, elle demanda : « Et celui-là, comment on l'appelle ? Tu sais, aujourd'hui, on fête St Judicaël. Jikael. T'en dis quoi ? ». Et c'est ainsi que le quatrième Aurenais, comme ceux qui l'avaient précédé et ceux qui le suivirent, reçut son prénom : grâce à l'aimable intervention de Mme Morgan Bleiz, collègue et amie de la maîtresse de maison. Depuis qu'elles se connaissaient, il semblait qu'une sorte de pacte s'était établi entre elles, dont la seule et unique clause laissait le choix des prénoms à la bretonne.

La mère était fatiguée de ses grossesses successives, mais elle se réjouit encore de donner naissance à un enfant visiblement en bonne santé. Les premières années de sa vie furent pourtant les plus dures. Le couple était pauvre et peinait à nourrir chaque enfant, car seul l'aîné était en âge de travailler. Aucun ne pouvait se développer pleinement, avec ce dont ils devaient se contenter. Ils étaient frêles et maigres, fragiles.

Trois ans après Jikael, un autre bébé vint au monde, une fille. Elle ne vécut que quelques jours. Bientôt, la variole et le choléra achevèrent deux de ses frères, et le quatrième, le plus âgé, succomba à la rage au bout d'une trop longue semaine. Il ne s'était douté de rien, quand ce chien l'avait griffé au mollet un mois auparavant. Les parents se désolèrent, mais furent soulagés qu'un des enfants soit encore en vie. Seul à être passé au travers des mailles de ce filet fatal, il put alors s'étoffer, profitant d'un nouvel apport de nourriture et d'attention, bien qu'il fut à ce moment incapable de s'en réjouir ou de s'en affliger. Adèle ne porta plus d'enfant pendant cinq ans. Puis elle eut des jumeaux.

Bien avant cela, Jikael avait atteint l'âge fatidique de 6 ans. Sa mère avait fait l'intermédiaire et lui avait trouvé une place de domestique chez le Sir. C'était un manoir imposant, surplombant les autres, les dépassant par son architecture certes sobre mais noble. Cela n'avait rien à voir avec ces façades pompeuses, qui traduisait la vanité de leur propriétaire. Le garçon avait été embauché immédiatement, car un des servants venait de démissionner pour d'obscurs motifs. Quand il atteignit l'âge de raison , il commença à traîner autour du manoir pendant son temps libre, parfois avec d'autres enfants, parfois seul. Il s'asseyait, et regardait la mer. Ou tentait de dénicher quelque passage secret dans le bâtiment ou le parc. À force, il finit par connaître quasiment par coeur le manoir et ses alentours.

L'arrivée des deux bébés l'amusa quelques temps, puis il s'en désintéressa. Il avait assez à faire avec l'exploration de la ville. Car connaissant les recoins de son lieu de travail, il s'était décidé à se promener dans les rues du Havre. C'est à ce moment-là qu'il avait rencontré ceux qui allaient devenir ses amis. Enfin, ceux avec qui il traînerait. Le chef de la bande était une grande perche sèche et agressive. Avec eux, il découvrit une certaine facette de la cité portuaire. Un jour ils l'envoyèrent dans le quartier St-François. Jikael n'habitait pas si loin mais n'y était jamais allé, ses parents lui déconseillant fortement. « Qui sait ce que tu peux attraper là-bas. C'est un nid grouillant de maladies, pire qu'ici. », lui avaient-ils dit. Il ne se souvenait plus trop pourquoi il devait y aller. C'était un test, peut-être. Ramener un rat pour le lâcher sur un bateau ou le noyer. Il n'avait pas osé demander à ses compagnons si eux l'avaient fait. Il était sûr que non. Lui ne voulait pas, mais il le fit tout de même. Quelques jours après, il fut pris d'une violente fièvre. Le lendemain il n'y paraissait plus rien. Ses parents crurent à un miracle, ce qui n'était pas si éloigné de la réalité. Ils allèrent allumer un cierge à l'église, laissant à leur dieu le soin de préserver leur fils en pleine forme. Le dit fils savait avec plus ou moins de certitude qu'il n'avait pas été sous l'effet d'une intervention divine. Quelque part, il s'en sentait plus fort. Il savait qu'il avait été seul. Il fut un temps où il avait peur. Parce que ses frères et sa soeur étaient morts, parce que ses parents n'oubliaient pas de lui répéter. A partir de cet instant, il revint plusieurs fois dans le quartier, à l'hôpital surtout, et il écoutait. Les malades avaient besoin de parler, et il était là. Personne d'autre ne voulait prêter attention à leurs histoires accablantes.

Parfois, Jikael se promenait seul. De toutes façons, il était trop à l'étroit chez lui. Ce qu'il préférait, c'était de se rendre au port, et de regarder les bateaux aller et venir, les marchandises remplir et quitter les cales, les colonnes de café et de coton s'enfoncer dans d'immenses entrepôts, celles de bois, de blé et de vin en sortir. C'était une mine d'activité, de bruit, de vie. Quand il apercevait son père, il allait voir d'autres endroits. Malheureusement, ses balades étaient trop courtes à son goût. Il ne pouvait se permettre d'être trop longtemps absent du manoir. Il profitait alors du soir, quand chacun était rentré chez lui, pour continuer ses visites. Aux quais, il y avait toujours quelque chose à voir. Des lampadaires éclairaient faiblement des hommes fatigués s'occuper de caisses restant à charger ou décharger.

A 12 ans, le garçon fut promut. Auparavant, il ne s'occupait que de tâches mineures et ingrates. Le Sir, plutôt content de son travail, et soucieux de trouver un remplaçant ( décidément, ce garçon a de la chance d'avoir de telles opportunités... >-> Ça sent le manque d'inspiration. ), lui offrit le poste de valet personnel de sa fille cadette Ivory âgée de 20 ans. Les premiers jours furent difficiles. Il dut apprendre à se tenir correctement, à châtier son langage, à faire attention à son apparence. Bref, à être présentable. Et Ivory ne manquait pas de lui rappeler ses manières de miséreux et de le corriger. Chaque fois, il se retenait de lui dire ce qu'il en pensait, supportant mal ces remarques. Mais elle semblait s'en rendre compte seule. « Je reste gentille. Garde à l'esprit que d'autres n'attendent que de pouvoir te renvoyer d'où tu viens. D'abord, tu devrais te trouver un nouveau costume. Celui-là ne ressemble plus à rien. Si tu n'en change pas, je refuse de te garder. Je te laisse le temps. » Alors il suivait ses conseils. Il obtint de ses parents un nouvel ensemble ressemblant à celui des domestiques les plus riches. Bien sûr, il n'était pas fait des mêmes étoffes. Ils n'hésitèrent pas à le faire trop grand, pour qu'il puisse le garder plusieurs années. C'était suffisant.

Jikael se retrouva alors au contact des hautes sphères de la ville, Ivory l'emmenant dans des salons. Il trouvait les conversations ennuyeuses au possible, mais c'était un bon endroit pour observer le comportement de ces gens en société. Si ce n'était son statut de domestique, il aurait pu participer sans se faire remarquer un manque de culture évident. Il pouvait faire semblant. A part quelques courses et s'occuper des affaires de Mademoiselle, son travail n'était pas si dur. Il se plaisait presque dans ce qu'il faisait, malgré quelques tâches dont il s'acquittait difficilement. Dans sa situation, il ne pouvait espérer mieux.

Il vivait mal le retour à la maison. La pièce lui paraissait de plus en plus sale, de plus en plus étroite. Il n'y revenait que pour dormir et manger. Et puis, il reçut la lettre. Il avait croisé le facteur, qui lui avait donné en main propre. Ce fut un choc, comme on peut s'en douter. Il essaya de le dissimuler à ses parents, mais trop peu d'écoles invitaient des pauvres n'ayant suivi aucun cursus scolaire pour qu'ils ne demandent pas plus de précisions. Etant donné qu'ils pouvaient recevoir une aide, même pour le transport, ils l'encouragèrent fortement à accepter. Ce ne pouvait que lui être bénéfique, dirent-ils. C'était une chance inespérée de sortir de la misère. Ils réussirent à le convaincre, bien qu'il fût triste de devoir dire adieu à ses habitudes auxquelles il avait pris goût. Ivory se désola de laisser partir un valet serviable, les malades de n'avoir plus personne à se confier, ses amis de se séparer d'un membre de leur bande. Jikael prendrait bientôt le train à destination de l'Ardèche. Son avenir ? Et bien, s'il avait refusé l'inscription, peut-être aurait-il raté quelque chose. Peut-être aussi qu'il allait se cultiver et que rien n'allait changer pour autant. Il avait entendu parler d'école une fois. Cela n'avait pas l'air très drôle. Mais il devrait faire avec, ses parents semblaient compter sur lui. Ce qu'il pouvait détester cela.


Portrait Physique :
Jikael est un adolescent mince. Il aurait pu être maigre, mais, par chance, il est seulement mince. Son allure générale ne suscite pas tellement la méfiance. Familièrement, nous dirions qu'il a une « bonne bouille ». Ses innombrables sorties dans une ville proche du bord de mer et parfois ensoleillée lui a donné un teint légèrement hâlé. Il a des cheveux noirs, courts et épais, et laisse quelques mèche se promener sur ses tempes et son front. Ses lèvres aux courbes enfantines s'étirent parfois en un sourire compréhensif, pouvant devenir amusé selon les circonstances. Son visage arrondi rehausse ce côté poupon.

Pourtant, on ne pourrait pas dire qu'il ressemble à un petit enfant. Il n'a pas cette insouciance dans les gestes. Préférant être maître de ses mouvements, ils restent posées et réfléchis. Ce sont aussi ses yeux gris, attentifs. Ils donnent l'impression d'être en perpétuel mouvement. Lorsqu'ils se posent sur un objet, c'est uniquement pour le détailler. Dans la plupart des cas, il évite de fixer les personnes qui lui font face. Elles pourraient mal le prendre.

En temps normal, il a une démarche lente, le regard traînant autour de lui mais rien ne le retient d'adopter une attitude plus droite. De loin, il semble bien vêtu, même s'il reste évident qu'il fait partie des basses classes. De près, on remarque les manches trop grandes, les coutures pour sauver l'ensemble, les taches frottées jusqu'à abîmer le tissu. Le garçon fait tout son possible pour garder une apparence décente. Il est déjà heureux de posséder un vêtement vaguement de bon aspect, bien qu'il soit conscient de ne pas faire illusion sur ce point.


Caractère :
Nommé d'après le saint du jour où il est né – Jikael n'étant que l'une de ses nombreuses variantes –, il ne partage avec cet homme pourvu d'une grande clémence, refusant la guerre et la conquête là où la paix était possible, qu'un certain refus des responsabilités, lorsque cela signifie être empêché de sa propre voie. Quoique dans le cas de l'adolescent, ce fut rarement pieux. Et ce ne fut jamais de grandes choses. En fait, il supporte difficilement se sentir investi de quoi que ce soit. Cela le met mal à l'aise.

Son côté détaché lui laisse la possibilité de compenser. Additionné à une pointe de curiosité, il lui permet de changer de préoccupation sans difficulté, là où quelqu'un d'autre tenterait de ne plus y penser, en vain. Il peut très bien se concentrer sur un escargot grimpant le long d'un mur pendant près d'une heure, avant de trouver le temps long et de partir à l'autre bout de la ville pour une livraison. Ce qu'il avait oublié entre temps. Il s'intéresse ainsi à beaucoup de choses, plus ou moins longtemps, bien qu'il ait une préférence pour écouter les gens lui parler de leur propre personne. Il y a parfois des anecdotes et des souvenirs intéressants à entendre. Du reste, il prise ce sentiment d'observateur passif, mais désormais averti, quand ils réalisent soudain en avoir trop dit, qui plus est à un total inconnu.

Il aime connaître l'endroit où il vit. Le changement brutal d'environnement lui est difficile, mais il sait s'adapter, refusant de se faire remarquer. Il absorbe les manières, la façon de parler, de se tenir ; dans un milieu distingué, il préfère ne pas passer pour un miséreux sans distinction. La condescendance et le mépris à son égard l'insupportent, car blessant sa fierté.


Questions hj :
Avatar : Koge-Donbo, moonless night.
Disponibilité de connexion : Plus ou moins tous les jours.
Comment avez vous découvert ce forum ? Par le docteur, alias un membre de ma proche famille.

(J'ai cru que je n'allais jamais finir la bio X__x Si vous trouvez que y a des éléments qui font « trop », n'hésitez pas à me le dire. J'arrive plus à distinguer ce qui est bien de ce qui ne l'est pas.)


Dernière édition par Jikael Aurenais le Jeu Aoû 16, 2007 01:29 am; édité 3 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité







MessagePosté le: Jeu Aoû 24, 2006 07:23 pm    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Armand Estagiel
Directeur


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2006
Messages: 239
Age: 40 ans
Extraction: Haute Bourgeoisie
Localisation: Tenez-vous vraiment à la connaître ?

MessagePosté le: Jeu Aoû 24, 2006 08:03 pm    Sujet du message: [Validé] Jikael Aurenais Répondre en citant

Bienvenue Jikael !

*compte sur ses doigts* Gabriel, Maël, Anaël, Raphaël, Jikael... Décidément, nous avons beaucoup de noms masculins en "el" XDD (d'un côté, je peux comprendre, j'adore ces prénoms **)

Des éléments qui font "trop" dans la bio ? oO Je ne vois pas de quoi tu parles, je la trouve très bien cette bio au constraire et je dirais même que la vie de ton personnage apparaît des plus banales. Un milieu familial peu problématique, ue petite vie avec ses joies, ses peines, et ses anecdotes.
(j'ai bien aimé ce passage : ( décidément, ce garçon a de la chance d'avoir de telles opportunités... >-> Ça sent le manque d'inspiration . ) XD Pour un peu, et on ne l'aurait pas remarqué Very Happy .
La particularité est simple, mais sympathique.

Bref rien à redire... ou presque : Les élèves sont pris en charge du début à la fin du voyage. Donc, tu peux épargner à Jikael le trajet à pied, une calèche l'attend sans doute à la sortie de la gare ^^

Vala, Fiche Validée
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ermes Dolage
Médecin


Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2006
Messages: 85
Age: 27
Extraction: Haute-Bourgeoisie

MessagePosté le: Jeu Aoû 24, 2006 08:30 pm    Sujet du message: [Validé] Jikael Aurenais Répondre en citant

Bienvenue soe..... Jikael ! XD
Et heureusement qu'il n'y a pas NathanaEL hein ?! *sort* ...

Elle est impressionante comme fiche quand même... ¬¬
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jikael Aurenais
Elève


Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2006
Messages: 25
Année: Seconde
Age: 15 ans
Extraction: Classe ouvrière

MessagePosté le: Jeu Aoû 24, 2006 08:46 pm    Sujet du message: [Validé] Jikael Aurenais Répondre en citant

Citation:
Décidément, nous avons beaucoup de noms masculins en "el" XDD

Oui, je m'en suis rendue compte peu après avoir trouvé le prénom Confused

Pour la bio, j'avais un peu peur justement à propos de ces opportunités. Ca tombait tellement bien que c'était impossible d'avoir autant de chance, de mon point de vue.
J'ai corrigé pour le transport, j'avais mal compris.

Je tiens à remercier M. Dolage pour l'idée de la particularité. Je n'aurais su trouver mieux m(_ _)m
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Aramis De Lillois
Elève


Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2006
Messages: 72
Année: Terminale
Age: 17
Extraction: Noblesse

MessagePosté le: Jeu Aoû 24, 2006 08:53 pm    Sujet du message: [Validé] Jikael Aurenais Répondre en citant

Bonjour
J'ai pas lu la Bio *attend le coup de fouet du dirlo* j'ai beaucoup la flemme ce soir
_________________

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Armand Estagiel
Directeur


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2006
Messages: 239
Age: 40 ans
Extraction: Haute Bourgeoisie
Localisation: Tenez-vous vraiment à la connaître ?

MessagePosté le: Jeu Aoû 24, 2006 09:07 pm    Sujet du message: [Validé] Jikael Aurenais Répondre en citant

haha je me disais bien que c'était ta petite soeuuuur (raah c'est n'importe quoi mais ça m'a rappelé de délire débile de mon tonton en vacances tout ça x_X)

Ermes : il y en aura bien un qui va débarquer avec ce prénom un jour... Rolling Eyes Je te le dis, ils vont tous nous les faire ! XD (nan mais c'est pas grave Jikael hein, pas le peine de te justifier)

Ah tu disais ça pour les oppurtunités ? Bof c'est vrai qu'il a de la chance mais pourquoi pas après tout, je ne vais pas chippoter là dessus ^o^

*donne un coup de fouet à Aramis* allez un peu de vigueur que diantre !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ermes Dolage
Médecin


Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2006
Messages: 85
Age: 27
Extraction: Haute-Bourgeoisie

MessagePosté le: Jeu Aoû 24, 2006 09:18 pm    Sujet du message: [Validé] Jikael Aurenais Répondre en citant

Je sais pas à qui tu parles, mais c'est ma GRANDE soeur. XD De 5 minutes... (ah ouiii... "Petiiiite soeuuuur". <3 j'adore... ça a égayé mes mornes journées de vacances dans le Lot. XD)

Voui.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Aramis De Lillois
Elève


Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2006
Messages: 72
Année: Terminale
Age: 17
Extraction: Noblesse

MessagePosté le: Jeu Aoû 24, 2006 10:52 pm    Sujet du message: [Validé] Jikael Aurenais Répondre en citant

Aprés le yaoï, on va se retrouver avec un salon SM Confused (Bien que jimagine bien Armand en combinaison de cuir et des instruments de torture Laughing )
_________________

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mathieu Larrey
Vétéran


Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2006
Messages: 52
Année: Première
Age: 16 ans
Extraction: Moyenne bourgeoisie

MessagePosté le: Jeu Aoû 24, 2006 11:22 pm    Sujet du message: [Validé] Jikael Aurenais Répondre en citant

Tant que ni Jules, ni Mathieu sont côté masochistes, moi j'ai rien contre^^
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Armand Estagiel
Directeur


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2006
Messages: 239
Age: 40 ans
Extraction: Haute Bourgeoisie
Localisation: Tenez-vous vraiment à la connaître ?

MessagePosté le: Ven Aoû 25, 2006 03:05 pm    Sujet du message: [Validé] Jikael Aurenais Répondre en citant

Ermès : vouais bon tu ne vas pas me contredire pour CINQ minutes et puis... je voulaiiis dire "petite soeur Sad " lool n'empêche, je ne pensais pas que ça te ferait rire autant (mais c'est tellement con que voilà) enfin... pour être égayées, elles ont été égayées ces vacances... et à la fin, c'était biiien louuurd >_>

*imagine Armand habillé en fétishiste avec du cuir noir... ou du lateeeex* oh yeah c'est clair qu'il aurait la grande classe Cool (il ferait surtout encore plus peur)

Matthieu : roooh... t'es sûr ? Evil or Very Mad *sort*
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mathieu Larrey
Vétéran


Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2006
Messages: 52
Année: Première
Age: 16 ans
Extraction: Moyenne bourgeoisie

MessagePosté le: Ven Aoû 25, 2006 03:59 pm    Sujet du message: [Validé] Jikael Aurenais Répondre en citant

*prend peur en imaginant la scène*

Oui j'en suis sûre XD

*s'enfuit*
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:54 pm    Sujet du message: [Validé] Jikael Aurenais

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Institut Estagiel Index du Forum >>> Hors Jeu >>> Présentations Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo