Institut Estagiel Index du Forum
Institut Estagiel
1875 - Une école élitiste qui renferme de bien sombres secrets...
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
[Validée] Gabrielle Lioncourt
 
Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Institut Estagiel Index du Forum >>> Hors Jeu >>> Présentations
Auteur Message
Gabrielle Lioncourt
Elève


Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2006
Messages: 4
Année: Première
Age: 17 ans
Extraction: Haute Bourgeoisie

MessagePosté le: Sam Aoû 26, 2006 12:51 pm    Sujet du message: [Validée] Gabrielle Lioncourt Répondre en citant

Nom : Lioncourt
Prénom : Gabrielle
Date de naissance : 5 avril 1858
Age : 17 ans
Classe sociale : Haute Bourgeoisie
Région : Le centre ville de Lyon

Profession : Première
Particularité(s) : Le pouvoir de Gabrielle est des plus étrange et des plus handicapant. Il ne s’est manifesté en vérité que peu de fois car il n’a d’effet que sur les personnes qui ont comme elle une étrange particularité. Gabrielle peut, l’espace de quelques instants, s’approprier le pouvoir d’un autre. Cette particularité fait d’elle un personnage intéressant pour les plans du directeur de l’école et un cobaye particulièrement productif. Cependant, Gabrielle ne contrôle pas son pouvoir, celui-ci la fait se sentir monstrueuse et elle s’éloigne de plus en plus des autres
Rôle dans l'école : Elève innocente

Famille : Gabrielle fait partie de la haute bourgeoisie. Son père, David, dispose de plusieurs usines de tissage dans le quartier de Lyon. Ces ateliers sont parmi les plus réputés et ont été les producteurs de la soie utilisé par l’empereur Napoleon III. La mère de Gabrielle, Irène, vient de la noblesse française dont il ne lui restait plus que le titre, leur fortune ayant été dilapidée. A leur grand désespoir, Gabrielle fut leur seul et unique enfant.

Biographie : Irène et David étaient mariés depuis déjà 4 ans. Ils avaient essayé d’avoir des enfants mais sans grande réussite. Lorsque Irène tomba enceinte, ce fut donc une très grande joie. L’amour n’avait jamais été présent entre les deux époux, ils s’étaient sacrifiés pour leur fortune, leur famille, leur pouvoir. David, riche dirigeant, espérait de tout cœur que leur enfant soit un fils. Il l’éduquerait parfaitement pour en faire le digne successeur des entreprises Lioncourt. Cependant, leur premier et unique enfant fut une fille. Ils la prénommèrent Gabrielle. La naissance de Gabrielle se plaça donc sous le signe de la déception. Petite, elle fut confiée à une nourrice qui remplissait en faite le rôle e mère de substitution. Leur maison étant immense, les parents croisaient rarement leur enfant, ils se plaisaient cependant à l’exhiber à des amis lors de dîners mais l’enfant retournait vite à sa nourrice. Gabrielle grandit donc ainsi, coupée du monde. Elle ne connaissait aucun autre enfant, elle vivait en permanence entourée d’adultes, les serviteurs de ses parents. Elle développa une grande solitude et une capacité étonnante à se contenter d’elle-même, à vivre dans son imaginaire. Elle s’inventa un ami imaginaire, Nicolas, au grand dam de sa mère.

Lorsqu’elle atteignit l’âge de 7 ans, ses parents décidèrent qu’il était temps pour elle de commencer son éducation de jeune fille de bonne société. Il était important d’être une bonne épouse pour plus tard faire un bon mariage. Ils engagèrent un précepteur pour la jeune Gabrielle. Le précepteur qui se nommait Jérémie était chargé de lui apprendre la lecture, l’écriture, la musique, tandis que sa mère se chargeait de lui apprendre à coudre, à tricoter et à recevoir. Dès le premier jour, Jérémie détecta une grande intelligence chez l’enfant. Gabrielle avait ainsi déjà appris à lire toute seule. Il lui apprit donc ce pour quoi on l’avait engagé, cependant, il approfondit bien plus qu’il ne devait. L’enfant se révélait avoir un puits sans fond de capacité à apprendre. Entre leurs séances quotidiennes, Gabrielle devait aussi se rendre dans les appartements de sa mère. Celle-ci lui enseignait avec plus ou moins de patience l’art du crochet et des aiguilles. Gabrielle qui se révélait une élève si douée perdait cependant tous ses moyens lorsqu’elle maniait les aiguilles à tricoter. Les cours devinrent donc des moments de tension entre la mère et la fille. Le père de Gabrielle, David, était très souvent absent, ses affaires le retenaient très tard et lorsqu’il rentrait, il s’enfermait généralement dans son bureau. Les seuls véritables contacts qu’ils entretenaient étaient les fessées qu’il lui administrait, fessées exigeaient par sa mère lorsqu’elle estimait que Gabrielle ne faisait pas assez d’efforts ainsi que les « galas » que donnait Gabrielle à la harpe.

Après une enfance morne et solitaire, son adolescente sembla s’engager sur la même voie. Ses parents engagèrent plusieurs professeurs pour lui apprendre les bonnes manières, l’art de bien danser, de bien recevoir. Gabrielle suivait la mort dans l’âme ses cours, cependant, une fois qu’elle avait quartier libre, elle se réfugiait dans sa chambre et dévorait tous les livres qu’elle trouvait. C’est autour des 13 ans qu’elle eut pour la première fois une amie. Elle se lia d’amitié avec une jeune servante qui devait avoir dans les 16 ans. Les jeunes filles se retrouvaient dès qu’elle le pouvait. La jeune servante enseigna à Gabrielle qu’il existait autre chose en dehors de la vie qu’elle menait, qu’il existait un monde fait de joies, de rires, de danses, de passions. La nuit, elle emmenait Gabrielle déguisée dans les quartiers populaires de Lyon. Celle-ci découvrait la pauvreté mais aussi la solidarité et l’amour qui unissaient les familles. Ces escapades comptèrent parmi les plus beaux moments de la vie de Gabrielle. Elles durèrent bien un an. Mais un jour, on ne sait pas comment, ses parents l’apprirent. Ils se mirent dans une colère noire. La jeune servante fut renvoyée, Gabrielle sermonnée et l’on lui fit un laïus sur les différences entre les classes sociales. Il y eut une longue discussion entre ses parents, sa mère préconisait de la mettre au couvent, son père s’y refusait. Finalement, il fut décidé que Gabrielle irait vivre quelques temps chez la sœur de David, la tante de Gabrielle, une vieille femme veuve.

La semaine suivante, Gabrielle se rendit donc chez cette vieille femme à Paris. Ses parents lui avaient fait l’éloge de cette femme à la sévérité exemplaire, aux manières parfaites qui devrait achever l’éducation de la jeune fille et la préparer pourquoi pas à faire son entrée au bal des débutantes.
Cependant, pour une fois, Gabrielle bénéficia de chance. Bien que la vieille femme sembla acariâtre, une fois ses parents partis, elle se révéla être une femme douce et compréhensive. Elle décela aussitôt l’intelligence de la jeune fille et engagea plusieurs professeurs pour continuer son apprentissage. Une amitié naquit entre la jeune femme et la veuve. Celle-ci lui parla des voyages qu’elle avait faits, de la vie trépidante de Paris. Gabrielle découvrit une nouvelle existence loin de l’archétype qu’elle connaissait. Ainsi, pour une femme, l’on était pas obligé de se marier et de finir terrer dans un trou, prête à tout pour satisfaire les désirs d’un mari dont souvent l’âge frisait avec le double de celui de son épouse. Gabrielle découvrit la vie. Elle fit cependant une fois une rencontre étrange. Elle devait se rendre chez une amie de sa tante pour prendre le thé. Cependant, elle s’était perdue dans les ruelles. Elle se trouvait à présent dans un quartier quelque peu mal famé où elle ne se sentait pas du tout rassuré. Une vieille femme édentée surgit soudain. Elle tait vêtue comme une gitane. De son regard aveugle, elle observait la jeune femme.
« Une pièce pour que je vous lise votre avenir mademoiselle ».
Sans trop savoir pourquoi, Gabrielle se laissa faire. Elle s’avança vers la vieille femme. Celle-ci lui souriait de façon démente.
« Donnez moi votre main que je lise votre avenir »lui dit elle à nouveau.
Gabrielle retira son gant, cependant quand la femme lui saisit la main, il se passa quelque chose d’étrange. Elle poussa un cri et tomba à la renverse. Gabrielle se précipita pour l’aider à se relever mais lorsqu’elle la toucha, elle eut une vision et put voir l’avenir de la vieille femme. Celle-ci allait mourir très bientôt, détroussé par des voleurs. Plus effrayée qu’autre chose, Gabrielle s’enfuit et retrouva vite l’appartement de l’amie de sa tante. Elle cacha cet évènement à tout le monde, d’autant plus que ses visions ne se renouvelèrent pas. Elle était belle du haut de ses 16 ans et très cultivée, ce qui ne manqua pas d’attirer l’attention de jeunes hommes qui faisaient leurs études à Paris. Lors d’une soirée, Louis, un très beau jeune homme, l’approcha. Il se destinait à des études de médecine. Il était très intelligent. Les deux jeunes gens s’entendirent bien dès le début. Ils se revirent plusieurs fois, toujours chaperonnés bien entendu. Ils se dévoilèrent bientôt leur amour et Gabrielle voyait enfin son avenir en rose. Louis se décida enfin à demander la main de la jeune fille.

Alors que ses parents étaient à Paris pour leur rendre visite, il se présenta et dans les usages, demanda la main de la jeune fille. Cependant, Louis ne répondait pas aux prétentions du Père qui souhaitait pour sa fille un beau mariage. Il entra dans une colère folle, renvoya le jeune homme. S’ensuivit une dispute où il décréta qu’il allait immédiatement marier Gabrielle pour en finir avec cette mauvaise graine. La tante de Gabrielle s’interposa. Elle usa d’un argument de choc. Elle avait en effet reçut une lettre de l’Institut Estagiel qui souhaitait intégrer Gabrielle, elle insista sur l prestige de l’établissement et sur sa renommée, sa fille ferait un autant plus beau mariage après avoir séjourné dans un tel établissement. Il fut donc décider d’y envoyer Gabrielle. Elle avait 17 ans.

Portrait Physique : Gabrielle est une très belle jeune femme à la silhouette souple et élancée. Elle possède une longue chevelure noire qui lui descend jusqu’à mi-dos et qui offre une délicieux contraste avec sa peau pâle et ses yeux verts. Gabrielle possède des traits très fins et très doux qui la font parfois paraître fragile. Ses yeux verts sont toujours voilés par une sorte de mélancolie, peut-être est-ce à cause de ce qu’elle a vécu, de son amour brisé ou peut-être est-ce à cause de tout ce qu’elle subit dans cet institut ? Gabrielle semble toujours rêveuse, perdue dans un autre univers dans lequel elle s’échappe lorsque la réalité se fait trop dure. Grâce à l’argent de ses parents, Gabrielle bénéficie d’une grande garde robe et des dernières parures à la mode à Paris. Elle aime porter du noir même si ces camarades aiment souvent se moquer d’elle en lui demandant de qui elle porte le deuil. Ses longs cheveux sont souvent disciplinés en un chignon.

Caractère : Gabrielle n’a pas eu une vie facile, c’est le moins qu’on puisse dire. Elle est donc quelqu’un de plutôt solitaire, qui a peu confiance dans les autres. Elle peut même paraître froide pour certains. Mais en faite cette attitude cache un besoin de reconnaissance et surtout d’amour car elle n’a jamais été aimée. Elle dissimule un caractère passionnée et aventureux sous les bonnes conventions et les manières qu’on lui a inculquées. Gabrielle a un tempérament très rêveur, elle se créé une sorte d’univers où elle peut enfin vivre librement et où tout est beau. Elle l’utilise comme une sorte d’échappatoire. Gabrielle n’est pas du genre à se révolter, elle est plutôt du genre soumise. Gabrielle lit aussi beaucoup et c’est pour elle un autre échappatoire, elle se plait aussi à écrire des romans qu’elle ne fait jamais lire cependant.


Dernière édition par Gabrielle Lioncourt le Sam Aoû 26, 2006 01:40 pm; édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité







MessagePosté le: Sam Aoû 26, 2006 12:51 pm    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Armand Estagiel
Directeur


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2006
Messages: 239
Age: 40 ans
Extraction: Haute Bourgeoisie
Localisation: Tenez-vous vraiment à la connaître ?

MessagePosté le: Sam Aoû 26, 2006 01:31 pm    Sujet du message: [Validée] Gabrielle Lioncourt Répondre en citant

Bienvenue Gabrielle (hum ça sent le nom pioché dans les livres d'Anne Rice ça XD)

Tout d'abord j'aimerais que tu soulignes ou mettes les titres de tes parties en gras pour que ce soit plus clair. Il serait aussi préférable que tu espaces un peu ta biographie (agréable à lire par ailleurs).
Les ateliers de la famille de Gabrielle ne peuvent être les producteurs de soie de Napoléon III car celui-ci est tombé... depuis 1870 il me semble, il faudrait donc que cette précision soit au passé.

Ok pour le don dans la mesure où les manifestatins ne sont pas longues.

[message pour Eglantine : eh non ce n'est pas une blonde ^^)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gabrielle Lioncourt
Elève


Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2006
Messages: 4
Année: Première
Age: 17 ans
Extraction: Haute Bourgeoisie

MessagePosté le: Sam Aoû 26, 2006 01:35 pm    Sujet du message: [Validée] Gabrielle Lioncourt Répondre en citant

Euh oui, grande fan d'anne rice. Very Happy
Bon je vais faire ces modifs.Very Happy
Revenir en haut
Armand Estagiel
Directeur


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2006
Messages: 239
Age: 40 ans
Extraction: Haute Bourgeoisie
Localisation: Tenez-vous vraiment à la connaître ?

MessagePosté le: Sam Aoû 26, 2006 02:42 pm    Sujet du message: [Validée] Gabrielle Lioncourt Répondre en citant

Voilà c'est bon, Fiche Validée

J'ai eu une période Anne Rice aussi, et j'aime toujours les livres de cet auteur, et puis ses personnages, surtout dans les chroniques des vampires, ont un quelque chose de vraiment très attachant. Malheureusement, il y a tant d'autres auteurs à lire que je n'ai pas encore pu aller jusqu'au bout de son oeuvre ^^'
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:31 am    Sujet du message: [Validée] Gabrielle Lioncourt

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Institut Estagiel Index du Forum >>> Hors Jeu >>> Présentations Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo